Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Petits animaux des bois

France / / Europe

Cette dixième mission joint l’utile à l’agréable : signaler la présence de petits animaux croisés lors de vos promenades en forêt. Leur nombre est un indicateur direct de la « bonne santé » de la forêt. Plus vous en verrez, mieux se portent nos bois ! Mais où se trouvent ces zones forestières ? C’est justement à vous de nous le dire !

Au printemps, les forêts s’activent

En forêt, le foisonnement de la vie sauvage est le reflet de sa bonne santé. Mais en France, les villes s’étalent et grandissent avec habitations et infrastructures diverses construites à l’orée des bois ou des espaces naturels. Ces constructions généralement peu accueillantes pour la nature coupent les forêts en plusieurs morceaux, les transformant en un véritable « gruyère ». Les bois restants deviennent si réduits qu’ils ne peuvent plus héberger les animaux sauvages aussi petits soient-ils. En effet, la faune trouve difficilement de quoi se nourrir et se loger pour fonder une famille.

Quant aux « amoureux », difficile d’en trouver. Le printemps est pourtant le temps des amours : crapauds et salamandres doivent par exemple rejoindre leurs trous d’eau pour y pondre leurs œufs. Dans le cas des crapauds, les batraciens doivent parcourir plusieurs kilomètres pour rejoindre la pièce d’eau dans laquelle ils sont nés. Mais parfois, elle a disparu… ou alors une route a été construite sur leur chemin, rendant le voyage très dangereux, voire mortel. Pourtant, parfois, contre toute attente, la nature survit !

Missions Printemps : un écureuil ici, une salamandre là

La tâche des scientifiques est donc de comprendre ce qui permet l’épanouissement des populations de petits animaux : quelle est la meilleure taille des forêts ? Jusqu’où peut aller le morcelage des forêts ? Pour répondre à ces questions, il faut savoir où vivent ces animaux et réaliser une carte des observations dans les bois français. Et le printemps représente la meilleure saison pour capter les mouvements de la faune qui s’agite !

Dans cette mission, six espèces sont à l’honneur : l’écureuil roux, le crapaud commun, le sonneur à ventre jaune, la salamandre, le lézard vert et l’orvet. Cette Mission Printemps est issue d’un nouveau projet de sciences participatives porté par le Muséum national d’Histoire naturelle, Noé Conservation et Natureparif. Les données recueillies cette année donneront lieu aux premiers travaux sur les capacités d’accueil des forêts en France pour les petits animaux sauvages. Alors ouvrez l’œil, et soyez à l’écoute des craquements et bruissements dans les arbres… Un écureuil vous surprendra peut-être !

Se promener en forêt au printemps

Relever cette mission est très facile ! Munissez-vous d’un appareil photo, d’un carnet et des fiches « Comment reconnaître et photographier les petits animaux des bois ? » puis suivez attentivement le protocole lors de vos observations forestières. En route pour un grand bol d’air !

Les conditions idéales de la mission

Quand : de février à fin novembre
Météo : temps couvert ou ensoleillé, c’est selon vos désirs de balade.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires