Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

McDonald, nouvel étendard du mouvement vert ?

USA / / Amérique du nord

McDonald jette actuellement les bases d’un engagement « vert » et travaille en profondeur pour devenir leader dans le domaine.

©zigazou76

McDonald leader des verts ?

La société, basée à Oak Brook dans l’Illinois, a lancé plusieurs politiques et programmes environnementaux au cours des dernières années. Allant de la réutilisation de la condensation de l’air climatisé comme eau pour les plantes de l’entreprise, au recyclage des bannières publicitaires McDonald en sacs.

McDonald a créé des alliances clés avec des organismes environnementaux tels que le World Wide Fund (WWF) et l’Environmental Defense Fund (le fond de défense de la nature). Le mois dernier, l’entreprise a également lancé un programme dont l’objectif est d’éliminer les gobelets en polystyrène des cafés à emporter.

L’icône du fast-food a récemment publié un rapport appelé 2012 Best Global de Green, qui met en avant le meilleur des ses actions environnementales. Il souligne ses progrès récents dans huit secteurs dont l’énergie, l’emballage, l’élimination des déchets sauvages ainsi que des lieux de travail plus verts pour les employés.

La durabilité, un pari gagnant

En développant concrètement ses actions, McDonald rejoint d’autres poids lourds du secteur qui parient aussi sur la durabilité dans leurs modèles commerciaux. Les entreprises Subway et Starbucks, par exemple, ont attiré l’attention.

Selon l’entreprise Subway, l’ensemble des initiatives de durabilité menées l’an passé en Amérique du Nord a entraîné l’élimination de 104 586 tonnes de dioxyde de carbone. Un chiffre dont la société se vente sur son site internet:

« Ce qui revient à l’élimination de 20 616 voitures sur les routes pendant une année. »

En 2011, Starbucks est arrivé septième sur les 50 entreprises sélectionnées par Environmental Protection Agency qui honore annuellement les entreprises les plus impliquées dans les énergies renouvelables.

Les défis de McDonald

Robert Kuhn, président de Kuhn Associates Management Advisors (une entreprise de consultation en développement durable pour les entreprises), confirme que si McDonald souhaite devenir un modèle de durabilité et de responsabilité pour l’industrie du fast-food, il est sur la bonne voie:

« Ils sont clairement en train de recueillir les données de leur impact sur l’environnement et c’est excellent parce que c’est là que ça commence. »

Dépasser les réussites isolées sera également essentiel pour McDonald. Monsieur Kuhn confirme:

« Le défi, c’est que la société a une empreinte énorme. Elle opère dans de nombreux pays aux cultures différentes. Ce qui est très délicat à gérer. »

Son modèle de franchise peut également poser un problème à la société. Plus de 80% des McDonald dans le monde sont détenus et exploités par des franchises indépendantes.

Mr Kuhn explique:

« Il peut y avoir des zones d’ombre sur l’entreprise qui, en raison du modèle de franchise, ne pourra pas avoir un contrôle complet. »

Comme l’industrie alimentaire continue de construire et de miser sur ses pratiques environnementales, de nouveaux leaders feront éventuellement leurs apparitions pour faire changer les choses. Mr Kuhn explique:

« Je crois que McDonalds sera l’un de ces leaders, mais Starbucks, Subway et d’autres entreprises alimentaires en amont de la chaîne (comme Chiquita Brands) le seront également. »

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires