Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le grand Moscou dans le trio des capitales vertes

Russie / / Europe

Moscou a débuté sa consultation internationale pour doubler sa superficie en préservant les forêts alentours. Plusieurs projets écologiques ont vu le jour pour faire de la capitale russe une capitale verte. Le dernier en date, le reverdissement des toits d’immeubles, vient conforter cette tendance. Récompensée fin avril 2012, Moscou vient d’intégrer le trio de tête des capitales les plus vertes du monde.

Moscou veut continuer cette politique de reverdissement. © vsvera (Flickr)

Moscou vient d’entrer dans le trio des capitales les plus vertes du monde : chaque habitant dispose de plus de 20 mètres carrés de verdure, a déclaré fin avril 2012 le département des politiques urbaines de Moscou.

L’année dernière, 21 000 arbres ont trouvé racines à Moscou, ainsi que 62 000 buissons. Cette année, ce sont 40 000 arbres et 99 000 buissons que l’on prévoit de planter. Ces travaux de jardinage ont débuté les 21 et 28 avril 2012, au cours des traditionnels « soubotniks ». Des journées de printemps au cours desquelles la population est appelée à réaliser des travaux d’intérêts généraux pour sa ville : nettoyage, ramassage, jardinage… Le communiqué de la ville précise que la cadence de replantage a été augmentée ces derniers temps pour les espèces sensibles, notamment pour les sapins, les pins, les chênes, les érables, les ormes et les tilleuls.

Un pas décisif a été accompli avec la décision de planter des arbres sur les toits d’immeubles de Moscou. Cela devrait prendre effet dès l’été 2012. Il s’agit pour l’instant de trois à cinq immeubles uniquement, dans le centre-ville. La prochaine étape envisage de reproduire cette expérience sur une vingtaine de toits. Cela permettra une meilleure isolation des bâtiments en termes de chaleur et de bruit, mais également une amélioration de leurs paramètres écologiques et climatiques.

Aujourd’hui, chaque Moscovite bénéficie de plus de 20 mètres carrés de verdure, alors qu’à Tokyo, les habitants n’en ont que 5 à leur disposition, à Paris, 6, à Los Angeles, 7, à Shanghai, 10 et à New York, 19.

En novembre 2011, sur huit métropoles testées par des chercheurs russes pour la qualité de l’air, Moscou arrivait en quatrième position, derrière Stockholm, Paris et Prague, mais devant Kiev, Londres, New York et Hong-Kong. La capitale fait pâle figure sur l’ensemble de la Russie, occupant une pénible 65ème place dans le classement écologique des régions russes.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires