Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le tissu fabriqué à partir de bouteilles en plastique séduit les créateurs

Mexique / / Amérique du nord

Chez Margrietina Ecofashion, prêt-à-porter et recyclage font bon ménage! Cette jeune entreprise mexicaine met les matériaux écologiques à l’honneur et tente d’imposer de nouvelles pratiques dans le domaine de la création durable.

Le recyclage devient de plus en plus à la mode. © Maciek Zygmunt (Flickr)

Une ligne responsable

Pour toute une nouvelle génération de créateurs, plus question de créer du prêt-à-porter sans prendre en compte l’impact de cette activité sur la société et sur l’environnement.

Margarita Meza, fondatrice de Margrietina Ecofashion, ne veut faire aucun compromis dans ce domaine:

« Jusqu’à présent, le secteur de la mode et de la production textile nous paraissait frivole et peu responsable. Notre philosophie, c’est la consommation locale, la consommation de produits durables. »

Pour élaborer ses collections, cette jeune créatrice de mode encourage le recyclage, en utilisant un tissu fabriqué à partir de bouteilles en plastique PET. Ce matériau insolite lui a permis de créer une ligne de vêtements et d’accessoires féminins. La jeune entrepreneuse ne compte pas en rester là.

L’art de son enfance

Historienne de formation, c’est avec sa mère que Margarita Meza a appris l’art de la couture et de la confection, au cours de son enfance. Révoltée par les conditions de travail dégradantes que doivent endurer des milliers de Mexicains, elle a décidé de monter une entreprise plus respectueuse des travailleurs et de la planète:

« Ce type d’entreprises se multiplie parce que nous répondons à un véritable besoin. Tout le monde en prend conscience. Nous voulons que les gens analysent leur pouvoir d’achat. Souvent nous consommons en pensant aux marques, sans essayer de savoir ce qui se cache derrière. Dans ce secteur, il peut s’agir d’exploitation au travail ou de produits dangereux pour l’environnement. »

Margrietina Ecofashion fabrique des vestes, des pantoufles (baptisées “PEToufles”), ainsi qu’une gamme d’accessoires et de bijoux fantaisies. Ces derniers sont créés à partir des chutes de matériaux provenant de diverses entreprises.

Déception

La sortie d’un nouveau catalogue a été l’occasion de présenter une collection pour adultes. Mais malgré son enthousiasme, les ventes de Margarita Meza ne sont pas toujours à la hauteur de ses espérances:

« La culture consistant à préférer les produits durables n’est pas très ancrée dans le pays. Le secteur de consommation de ces produits est très restreint. Nous avons néanmoins reçu un bon accueil, l’idée intéresse les consommateurs. Nous allons démontrer que l’option écologique est à la portée de tous, grâce à des vêtements de créateurs élégants et à un prix accessible. »

Après les tissus recyclés, Margrietina Ecofashion lancera une ligne de vêtements en fibre de bambou, destinée aux adeptes de matériaux naturels.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires