Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

A la recherche des lucanes cerf-volant

France / / Europe

Pour cette avant-dernière mission, nous vous donnons rendez-vous avec un drôle d’hélicoptère : le lucane cerf-volant. Ce gros insecte aux pinces géantes est heureusement complètement inoffensif ! Mais l’observer, c’est savoir qu’il existe dans les environs de vieilles souches d’arbres, nourriture exclusive de ses larves. Alors, c’est le moment d’être attentif aux objets volants non identifiés ! Participez à la grande carte européenne de ce gladiateur version insecte !

A la fin du printemps, c’est l’heure du lucane cerf-volant

Plus personne n’aime les arbres morts, les souches qui traînent, le bois pourri en décomposition… On aime les forêts propres, rangées, avec des épicéas qui poussent vite ! Pourtant la nature est bien faite et un chêne en lente décomposition est le lieu de vie de mousses, de champignons, d’araignées, de lichens et d’insectes. Tous ces organismes participent à transformer la matière : l’arbre devient terre. Terre fertile qui nourrira d’autres plantes, voir un nouveau chêne ! Savoir qu’il y a du bois mort qui traîne, c’est donc savoir que la forêt ou la haie est en bonne santé !

Cela tombe bien, il y a un animal, qui justement prend pour appartement les vieilles souches de chêne : le lucane cerf-volant. Pas pressé de grandir, sa larve grignote consciencieusement le bois.  Ce n’est qu’au bout de trois ans, parfois six que le lucane quitte le bois mort pour changer de vie et devenir adulte ! Et là, il ne rigole plus ! Lors de leur métamorphose souterraine, les mâles se  cuirassent, leurs mandibules se développent pour prendre l’aspect des bois du cerf. Ainsi équipés tels des chevaliers, ils sortent de terre et partent à la conquête de nouveaux horizons où ils vont parfois devoir se battre pour gagner le droit de se reproduire avec une belle femelle aux élytres luisants. Cette époque de combat héroïques ou de luttes épiques a justement lieu à la fin du printemps ! Voir un lucane mâle ou femelle revient donc à conclure que l’insecte est présent dans l’environnement.

Cartographie du lucane cerf-volant

Tout l’objectif de cette mission est de recenser les lucanes cerf-volant pour établir une cartographie précise de l’insecte en France. Sa répartition fine reste à établir puisque sa toute première cartographie n’a été lancée que l’année dernière ! L’Office pour les insectes et leur environnement (Opie) a recueilli plus de 2700 témoignages dans une enquête spécifique. L’année 2012 correspond également à la réalisation d’un bilan pour cette espèce à l’échelle de l’Europe. Il s’agit donc de préciser les résultats de l’enquête 2011 et d’étudier quelques traits de la biologie de cette espèce, comme par exemple la date de sortie des premiers lucanes au cours de la saison en fonction de la météo et de leur localisation en France. Sortent-elles plus précocement dans les régions méridionales, plus chaudes, que dans les régions situées au nord ? A vous de jouer !

Au printemps, les lucanes partent à la recherche d’une partenaire

Le protocole de cette enquête est simple : munissez-vous de la fiche « Comment reconnaître le lucane cerf-volant ? » et suivez le protocole correspondant au moment de votre observation : au crépuscule ou en journée. A vous les balades à la tombée de la nuit !

Les conditions idéales de la mission

Quand : de fin mai à  fin juillet.
Météo : au moins 18 °C et de préférence sans vent (pour les voir en vol).
Moment de la journée : en journée ou pendant les belles soirées d’été.
Où : dans un paysage avec des arbres feuillus, évitez les forêts où les pins et sapins sont dominants, vous n’y trouverez rien !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires