Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

« Les pays ont des frontières, les gens non ! »

Afrique du Sud / / Afrique

L’exposition photos Solidarity for Survival, organisée par Médecins sans Frontières à Johannesburg, a pour slogan « Les pays ont des frontières, les gens non ! ». Elle veut sensibiliser les Sud-Africains qui sont indifférents à la situation tragique des réfugiés.

Une exposition photos qui veut sensibiliser les Sud-Africains à la situation des réfugiés.

Des photos qui mettent des visages sur des statistiques

Médecins sans Frontières organise en mai 2012 une exposition qui devrait faire réfléchir. « De la solidarité pour leur survie » montre des portraits d’Africains qui ont fui leur pays. Ils ne représentent que quelques unes des milliers de personnes qui sont obligées de venir en Afrique du Sud chaque année. Là-bas, leur drame n’est pas fini : beaucoup y subissent discrimination et exclusion.

Leur présence n’est pas souvent la bienvenue. En 2008, une vague d’attaques xénophobes a fait une cinquantaine de morts. Encore aujourd’hui, les Zimbabwéens qui passent la frontière à Musina sont systématiquement victimes de harcèlement, de viols, d’exploitation, et ne bénéficient d’aucune protection. Pratiquement pas une semaine ne se passe sans qu’un  Somalien ne soit battu ou assassiné dans le pays.

Les explications derrière les faits

L’exposition examine les raisons de fuir son pays d’origine, en particulier pour quatre pays d’Afrique sub-saharienne où Médecins sans Frontières est active: la République démocratique du Congo, la Somalie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud.

Chaque année, la violence, les conflits, l’effondrement d’un État et la désintégration des services de base obligent des milliers de personnes à partir. Elles peuvent stagner dans des camps de réfugiés. Beaucoup essaient d’aller dans des pays comme l’Afrique du Sud où elles espèrent trouver de meilleures conditions de vie.

L’intolérance et l’indifférence qui les entourent sont dues à l’ignorance des raisons qui les poussent à quitter leur pays. L’absence d’une réponse commune et cohérente de la part des autorités, qu’elles soient nationales ou régionales (SADEC) renforce le fait que leur situation est ignorée et leur dignité d’hommes niée.

Solidarity for Survival a pour but de faire comprendre la situation aux Sud-Africains, pour qu’ils prennent leurs responsabilités, et que les migrants vulnérables ne restent pas invisibles et ignorés.

Détails :
Lieu : Rampart Rooms, Constitution Hill, 1 Kotze Street, Braamfontein, Johannesburg
Dates :10 mai au 16 juin 2012.

Voir le clip destiné à la presse : mg.co.za

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires