Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les crocodiles passent à l’attaque !

Chine / / Asie

Un crocodile d’une espèce protégée a été vu dans une rivière de Shanghai. Après une lutte acharnée pour le capturer, il a été tué par les forces de l’ordre. Mais d’où venait ce spécimen?

Le crocodile de Siam est une espèce protégée. © Andre Boffin

Un crocodile en ville

Un crocodile du Siam de près de deux mètres de long a été repéré par des passants le 12 mai 2012 en plein après-midi. Il avait décidé de prendre un peu le soleil sur les rives d’un petit cours d’eau du quartier de Pudong. La police spéciale a été rapidement alertée. Elle est arrivée sur les lieux, équipée de manière adéquate pour cette mission peu ordinaire.

Après de multiples infructueux essais pour saisir le crocodile – qui rêvait peut-être de rencontrer les requins de la finance et de l’immobilier qui pullulent à Shanghai – les policiers ont fini par le tuer par balle.

Une espèce protégée non chinoise

Selon le responsable de cette mission interrogé par un journaliste local, ce visiteur inhabituel s’est très probablement échappé de l’aquarium d’un collectionneur privé. Il se pourrait qu’il vienne d’un des rares restaurants du coin qui servent encore des plats originaux.

Mais quelle que soit la provenance de ce reptile, elle pose une question essentielle: comment cette espèce protégée s’est-elle retrouvée chez des privés, que ce soient des collectionneurs ou des restaurateurs? N’étant pas naturellement présente en Chine mais seulement dans quelques pays d’Asie du Sud Est, cette espèce est interdite de commerce international. Elle ne compte plus que 5000 représentants. Elle n’aurait logiquement jamais du pénétrer sur le sol chinois.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Isabella H.

    Et évidemment, au lieu de le capturer vivant et de le remettre en liberté ou au moins, dans un zoo, on tue par balle le 5000ème représentant de cette espèce rare, alors que la police est arrivée « équipée pour »… Décidément, des deux, qui est le plus féroce, l’homme ou la bête?