Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Morts massives d’animaux : le mystère s’épaissit

Pérou / / Amérique du sud

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires

  1. Isabella H.

    La mort des oiseaux / cétacés et autres espèces est certainement comme pour les abeilles: décimés par des facteurs conjugués. Réchauffement de l’eau, ondes sonores néfastes, sources de nourritures appauvries ou disparues, surpêche, insecticides et pesticides qui finissent dans l’eau, fonte des glaces diluant l’eau de mer, envahissement de territoire (pour la reproduction), pollution (plastiques, microbes, parasites, rejets des industries, mercure, radation issue des eaux de mer de refroidissement à Fukushima et surtout, pétrole de BP et Corexit), micro-ondes, il y a VRAIMENT de quoi avoir le système immunitaire affaibli! Et les scientifiques se demandent par quel MYSTERE il y a des morts animales par milliers??? De qui se moque-t-on?