Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les vélos électriques: start-up & développement durable

Brésil / / Amérique du sud

Evolubike, jeune société créée en 2010, fait le pari de la démocratisation du vélo électrique dans un contexte de crise de la mobilité urbaine des grandes métropoles brésiliennes.

Evolubike, le vélo électrique brésilien. © Headlines & Heroes

Un trio d’entrepreneurs

Comme presque tous les habitants de São Paulo, les frères Rogério et Renato Rovito souffrent des problèmes de circulation de la capitale. Comme presque tous les enfants d’entrepreneur, ils se sont pris à rêver de monter leur propre affaire une fois leur diplôme d’Ingénieur Mécanique en poche.

L’union de l’utile à l’agréable s’est produite en 2010, quand leur ami Alexandre Lima, ingénieur en mécatronique, est revenu d’un salon du deux-roues en Chine. Il y a découvert le concept de vélos motorisés. Le trio est alors parti à la rencontre de fournisseurs en Chine.

Une fabrication brésilienne

Une étude de l’institut américain de recherche environnementale Pike Research, indique qu’il existe 17 millions de vélos et motos électriques dans le monde. D’ici 2017, ce nombre devrait atteindre 138 millions. Rogério affirme:

“Nous croyons que les véhicules propulsés à l’énergie électrique sont le futur du transport dans les grandes villes, ce qui représente une grande opportunité de business. Nous souhaitions faire quelque chose en lien avec le développement durable. Quand nous avons étudié le marché, nous avons été frappés par le manque de solutions proposées sur le thème de la mobilité urbaine. ”

Contrairement à l’offre déjà existante, qui propose uniquement des vélos électriques fabriqués en Chine, les associés souhaitaient proposer des modèles nationaux. A l’exception du moteur et de la batterie, importés de Chine, le reste du vélo est conçu au Brésil. Rogério explique:

“Le Brésilien a un biotype différent du Chinois et nous avons remarqué qu’il était important d’avoir un produit spécialement conçu pour notre consommateur.”

3 500 R$ le vélo

Les associés ont investi 700 000 R$ (275 000 euros) et ont vendu 750 vélos en 2011, pour un chiffre d’affaires de 1,5 million R$ (600 000 euros).

La gamme est composée de trois modèles dont les prix tournent autour des 3 500 R$ (1 400 euros) et atteignent un vitesse de 20 à 40 km/h. Le grand pari de l’entreprise est de créer un modèle pliable, qui peut être rangé dans un sac à dos, permettant d’utiliser également le transport public.

Les fondateurs d’Evolubike se heurte à la législation brésilienne qui classe les vélos électriques dans la catégorie des cyclomoteurs. En plus de devoir posséder une licence pour le véhicule, les conducteurs doivent avoir 18 ans minimum et posséder une Autorisation pour Conduire des Cyclomoteurs (ACC).

Avec l’objectif de doubler le chiffre d’affaires en 2012, le trio parie sur un nouveau lancement: un Totem de recharge des vélos pouvant fonctionner à l’énergie solaire. Le chargeur, pouvant être fixé au poteaux électriques publics, est déjà installé dans la ville d’Aparecida et dans un quartier de São Paulo.

Leurs prochains objectifs sont l’ouverture d’une première boutique et le développement d’un modèle de franchises. Enfin, ils comptent agrandir leur usine d’ici 2014.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires