Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

São Paulo inaugure ses Vélib’

Brésil / / Amérique du sud

Depuis le 24 mai 2012, São Paulo est équipé d’un système de partage public de vélos, appelé Bike Sampa. Issue d’un partenariat entre la préfecture et des entreprises privées, l’initiative entend populariser ce mode de transport qui a fait ses preuves en Europe. Les bornes, elles, sont alimentées à l’énergie solaire.

L’objectif est d’atteindre les 300 stations et 3000 vélos en 2014. © Dora do Eixo

A l’instar de Rio de Janeiro, où le système a été implanté en 2011, le projet permet à des personnes pré-inscrites de retirer un vélo sur une borne et de s’en servir pendant 30 minutes. D’ici la fin de l’année 2012, 1 000 vélos seront disponibles sur 100 bornes réparties dans toute la ville.

Six bornes fonctionnent avec 60 vélos dans le quartier de Vila Mariana. La préfecture inaugurera quatre autres stations la semaine suivant le lancement. L’objectif est d’atteindre les 300 stations et 3 000 vélos en 2014, année de la Coupe du Monde de football.

Les utilisateurs doivent au préalable s’inscrire sur le site internet du projet et fournir un numéro de carte de crédit qui sera utilisé en cas de dépassement des 30 minutes d’utilisation autorisée. Chaque tranche de 30 minutes supplémentaires sera facturée 5 R$  (2 euros).

D’après le secrétaire municipal des Transports, Marcelo Cardinale Branco, ce paiement devrait faciliter la rotation des vélos. Il affirme:

“L’idée est de laisser 30 minutes gratuites puis d’inciter l’utilisateur à rendre le vélo. La rotation est très importante pour satisfaire le plus grand nombre de personnes. Il n’est pas intéressant que le vélo reste dans les mains d’une seule personne toute la journée.”

Les stations sont installées avec une distance de 1 km maximum entre elles afin de faciliter l’intégration des différents modes de transport. Selon Branco, l’objectif est de faire en sorte que les usagers parcourent des trajets courts, de 4km à 5km, entre des lieux proches ou pour se rendre à un point de transport public.

Les stations fonctionnent de 6h à 22h. Elles sont alimentées à l’énergie solaire et sont connectées par un système de communication sans fil, via réseau GSM et 3G.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires