Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La microfinance au service des populations rurales et de l’environnement

Cambodge / / Asie

L’assemblée annuelle de l’Association du Crédit rural et Agricole pour l’Asie Pacifique a été l’occasion pour les acteurs de la microfinance de présenter leurs orientations. Le leader de la microfinance y a présenté ses choix en terme de financements responsables.

Prasac

Une réunion annuelle

La réunion annuelle de l’APRACA, Association des acteurs du Crédit rural en Asie Pacifique, s’est tenue à Siem Reap dans le nord-ouest du Cambodge. Le thème de l’événement: renforcer les petits agriculteurs grâce à des innovations financières destinées à ces populations. 250 participants étaient présents, allant des grandes banques internationales aux acteurs locaux de la microfinance.

L’économie verte mise en avant

PRASAC, la plus grande compagnie de microfinance du Cambodge créée en 1995, était présente. Lors d’un discours devant l’assemblée générale, son président Sim Senacheert a donné les grandes orientations de la société:

« Nous sommes décidés à destiner une plus grande partie de nos financements à des projets durables. Ce que nous voulons, c’est un double bénéfice social et environnemental: améliorer la situation de nos clients tout en épargnant la nature. »

PRASAC a accordé 5 800 prêts pour l’acquisition de digesteurs anaérobies, permettant aux agriculteurs de créer de l’énergie par biomasse. La société a des encours de 3 millions de dollars pour ce type de projets.

L’engagement aux solutions vertes du plus grand acteur de la microfinance local est une bonne nouvelle. La compagnie de Senacheert a 117 000 clients dans les 24 provinces du pays et 158 millions de dollars US d’encours de crédits. Une puissance de frappe suffisante pour avoir un véritable impact sur l’adoption des technologies responsables dans les campagnes du royaume.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires

  1. Francis Zigabe

    Je trouve qu’on a beau dire que la micro finance est la finance des plus dEmunis, mais lorsqu’on regrde de plus prEs et surtout dans nos milieux ruraux congolais, on se rend vite compte que l’exploitation du rural n’est que camoufflE par certains termes, et qu’en rEalitE on cherche A rEsoudre un problème par un autre…m