Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La « Génération Awake » débarque en Europe !

/ Europe

Lancée en octobre 2011, la nouvelle campagne de la Commission Européenne souhaite sensibiliser les jeunes à une consommation plus responsable.  Les générations X et Y sont dépassées. Accueillons à bras ouverts la « Génération Awake » !

« Acheter signifie choisir »

Plus responsable, plus consciente dans ses achats, dans son utilisation des ressources naturelles, la génération awake est celle qui veut changer le monde ! Optimiste et solidaire, la campagne appelle les jeunes à devenir de véritables éco-consommateurs.

Le message est clair: « Your choices make a world of difference ! » (Votre choix fait la différence) !  Consommons différemment, réfléchissons avant d’acheter et ayons des gestes respectueux face aux ressources naturelles que nous offre la Terre.

La première vidéo de cette campagne attire l’attention, en chanson, sur l’achat et le pouvoir de tout-un-chacun sur son caddie :

« Qu’as-tu acheté aujourd’hui ? Tout ceci est-il bien utile ? Des choses qui ne te serviront pas, des choses qu’au final tu jetteras. Pense à la planète quand tu achètes. Pense aux ressources que tu maltraites. Arrête de gaspiller c’est du gâchis. Réfléchis avant de gaspiller, avant de faire tes courses, avant de vider ta bourse. Acheter signifie choisir. Le choix, de faire la différence. Pour toi et pour les ressources de la planète. Rejoins generationawake.eu ».

Cette campagne souhaite démontrer qu’être un éco-consommateur, ce n’est finalement pas si difficile et que cela a de nombreux avantages !


L’eau, l’enjeu du XXIème siècle

Pour sa seconde campagne vidéo, la Commission s’attaque aux enjeux liés à la pénurie d’eau. Dès 1995, le vice-président de la Banque Mondiale, Ismaïl Serageldin signalait, en visionnaire, que « les guerres du XXIe siècle auront l’eau pour enjeu ». Prophétique, vous dites ?

Si notre jolie planète bleue est recouverte à 70% d’eau, 1,4 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable. En effet, la majorité de l’eau terrestre (97%) est constituée d’eau salée et non d’eau douce. De plus, sur les 3% d’eau potable, deux tiers sont retenues sous forme de glaciers.

Nous savons aujourd’hui que les eaux de surface s’épuisent et que le niveau des nappes phréatiques est alarmant. Les experts sont inquiets et plusieurs envisagent l’épuisement de cette ressource si une meilleure gestion, plus conscientisée, n’est pas mise en place. Selon le CRNS:

« Ils prévoient même l’épuisement, dans les 30 ans à venir, de plusieurs nappes importantes, dont l’exploitation s’est intensifiée : +144 % en 30 ans aux États-Unis, +300 % en 10 ans en Arabie Saoudite, +100 % en 10 ans en Tunisie ; en Chine, en Inde et en Iran, les prélèvements se sont aussi accrus ».

La « Génération Awake » et l’eau

La mauvaise gestion, le gaspillage et la pollution des réserves nous obligent à repenser notre rapport à l’eau. Dans une période de crise, sur le plan économique et environnemental, il serait facile de tomber dans l’effet dramatique et le comble du pessimisme. Pourtant, la nouvelle campagne de sensibilisation, pour réduire l’utilisation de l’eau potable, de la Commission Européenne gagne le pari de démontrer, avec finesse, humour et positivisme, l’importance d’effectuer des gestes responsable dans l’utilisation de cette ressource non renouvelable et indispensable à la vie.

Préserver l’eau pour la vie, en développant de nouvelles habitudes de vie sans pour autant tomber dans la névrose, c’est possible !

« Get smarter about using water (but maybe not quite as neurotic…) » (Soyez responsable dans votre utilisation de l’eau (sans pour autant tomber dans la névrose obsessionnelle…)

La Génération Awake est donc celle qui consomme moins mais mieux. Celle qui prend position dans sa consommation et met ses idées en action. Celle qui veut prendre soin de sa santé et de la planète parce qu’elles sont fondamentalement inter-reliées l’une à l’autre. Celle qui sait adapter ses besoins avec son environnement, éviter le gaspillage et la surconsommation… tout cela avec légèreté et empirisme.

Christine Lacaze

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires