Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des voitures en libre service à 5€ l’heure

Mexique / / Amérique du nord

La ville de Mexico s’équipe de véhicules à basse émission de CO2 et lance un programme de partage d’automobile baptisé CARROT. Sept stations disséminées à travers la capitale offriront une location à l’heure ou à la journée.

Après les Ecobici, place au Carrot Cars. © Plygraphix

Pour une mobilité plus durable

Après le succès des vélos en libre-service Ecobici, le maire de Mexico Marcelo Ebrard fait un nouveau pas en faveur de la mobilité durable. Une location de voitures dans le centre-ville sera désormais disponible.

Le programme de voitures partagées CARROT a pour objectif de réduire le nombre de véhicules dans les rues. Il pourra améliorer la fluidité du trafic et diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Selon Martha Delgado, secrétaire de l’Environnement de Mexico, les programmes similaires du Canada et des États-Unis montrent qu’entre 15 et 29% des usagers de voitures partagées vendent leur véhicule personnel. Ils sont entre 25 et 61% à retarder l’achat d’un véhicule neuf.

Le cabinet Frost & Sullivan estime que pour chaque voiture partagée, il y a 15 véhicules en moins dans les rues. Et le temps d’utilisation de l’automobile diminue de 31 %.

En Amérique latine, de tels programmes fonctionnent déjà dans plusieurs villes, comme SigoCar au Costa Rica et Zazcar au Brésil. Martha Delgado rappelle que les véhicules particuliers passent le plus clair de leur temps rangés le long des trottoirs. Le temps moyen d’utilisation est d’une heure par jour.

Un abonnement mensuel

C’est la citadine japonaise Nissan March (connue en Europe sous le nom de Nissan Micra), qui a été choisie pour constituer la flotte du programme CARROT. Compacte et peu gourmande, cette automobile fait partie des modèles les moins polluants en termes d’émissions de dioxyde de carbone.

Pour participer au programme de partage de voiture, les habitants de Mexico devront s’acquitter d’un abonnement mensuel de 5,60€. Sept stations ont été habilitées dans les quartiers de Condesa, Roma, Polanco et Juárez. Mais aussi Cuauhtémoc, Nápoles, Narvarte, San Antonio et Lomas.

La location est fixée à 5€ pour une heure ou 40 euros pour la journée, essence et assurance comprises.

Pour le maire de la capitale mexicaine, si rien n’est fait pour améliorer les conditions de transport dans la ville, la vitesse moyenne de circulation pourrait chuter à 6 kilomètres heure dès 2025.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires