Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le centre d’enfouissement offshore des déchets s’agrandit

Singapour / / Asie

C’est la seule décharge offshore d’ordures au monde. Tous les déchets de Singapour y sont envoyés. L’île artificielle de Semakau est un exemple de biodiversité et de propreté. Et devrait le rester après l’agrandissement de ses capacités.

L'île de Semakau, un exemple à suivre. © Sustainableg

Des mesures protégeant l’environnement

L’île de Semakau, constituée par la réunion de deux petites îles au large de Singapour, accueille les déchets de la cité état. Y sont enfouies chaque jour 1 773 tonnes de cendres de déchets incinérés et 557 tonnes de déchets solides. La seule infrastructure d’enfouissement de Singapour doit fonctionner jusqu’à 2045. Mais pour cela il faut augmenter sans cesse ses capacités. Le gouvernement s’y prépare, en équipant un lagon de 160 hectares devant Semakau.

Grâce au sérieux des mesures de protection de l’environnement prises par l’administration, l’île reste une destination de choix pour les amateurs de nature. Stéphanie Chew s’y est rendue pour la première fois dans le cadre d’événements entourant la préparation de l’agrandissement des infrastructures. Elle a tout de suite été séduite.

« C’est formidable d’être un peu à l’extérieur. C’est une petite excursion que je recommande à tout le monde. Ça nous change de nos centres commerciaux rutilants qui crachent de l’air conditionné toute la journée. Ici, on peut respirer un peu d’air pur.»

Vie et diversité

L’agence nationale pour l’environnement qui gère les installations de Pulau Semakau soigne son image. Zeb Hogan, une célébrité de la chaîne de télévision Nature, a été convié à visiter l’île en compagnie de jeunes singapouriens.

« J’ai été surpris en arrivant ici. Ça ne ressemble pas du tout à un centre d’enfouissement des déchets. Je ne m’attendais pas à voir tant de vie et de diversité. C’est ce qui m’a le plus impressionné. »

Cela grâce à des installations modernes et efficaces permettant de confiner les cendres et déchets en évitant qu’ils ne se répandent dans l’océan ou dans les airs. Un exemple étudié de près par de nombreux pays de la région.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires