Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’application mobile qui vous donne l’autorisation de circuler

Chili / / Amérique du sud

La ville de Santiago se dote d’un système d’alerte individualisé à travers l’application Waze et l’envoi de SMS en cas de pic de pollution atmosphérique. Pour les véhicules à pot catalytique, les restrictions à la circulation dépendent du numéro de plaque d’immatriculation.

© Krossbow

Les embouteillages par SMS

Les automobilistes soumis à l’interdiction temporaire de circuler lors des épisodes de pollution peuvent être avertis directement sur leur portable.

Pour les possesseurs de smartphones, l’alerte est intégrée à l’application communautaire Waze. Ce logiciel de navigation GPS guide et informe en temps réels des embouteillages ou des difficultés de circulation. Les données sont fournies par ses utilisateurs.

Les usagers sont prévenus via l’envoi de SMS classiques. Pour bénéficier de ce service, il suffit de se rendre sur le site internet mis en place par la ville. Il faut ensuite rentrer le numéro de plaque d’immatriculation, les données personnelles et le numéro de mobile.

Une interdiction temporaire

Coincée entre les Andes et le Pacifique, la capitale chilienne est soumise à des conditions climatiques particulières et figure au  palmarès des métropoles les plus polluées d’Amérique.

Cecilia Pérez, présidente du gouvernement de la zone métropolitaine de Santiago, rappelle l’importance de ce plan d’urgence sanitaire. En cas d’alerte anticipée, 763 sources de pollution industrielle sont paralysées, et 300 000 véhicules sont soumis à l’interdiction temporaire de circuler. Les restrictions sont partielles et dépendent du numéro d’immatriculation pour les voitures possédant des pots catalytiques,  s’appliquant à toutes celles qui n’en sont pas équipées.

Ces mesures permettent une baisse quasi-immédiate des principaux polluants atmosphériques. Ce nouvel outil d’alerte par téléphone mobile a pu être mis en place grâce à un partenariat entre les autorités métropolitaines de Santiago et la société Qgroups, représentante de Waze au Chili.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires