Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le vélib à Pékin, c’est enfin parti !

Chine / / Asie

Enfin un service de vélos à la location très bon marché à Pékin ! Après plusieurs années de tâtonnements, un service à la hauteur est enfin disponible. Suffisant pour désengorger un peu la capitale des embouteillages ?

Un service de location de vélo pas cher a été lancé à Pékin. © fungleo

Un succès immédiat

« On a eu plus de 200 appels de personnes souhaitant se renseigner dans la seule journée d’hier, et 130 personnes ont adhéré au service ».

Le responsable d’une des sociétés de gestion du service de location de vélos s’enthousiasme. Et il a de quoi car la location dans le style du vélib’ a connu bien des problèmes.

Un prix abordable

Le 16 juin 2012, Pékin a relancé son service de location avec 2 000 vélos louables dans 63 stations. Grande amélioration par rapport au service d’avant, la possibilité de louer une bicyclette dans une station et de la retourner dans une autre. Tout cela pour un prix très abordable : location gratuite la première heure puis 1 yuan pour chaque heure d’utilisation supplémentaire. Si le succès est au rendez-vous, 1 000 stations réparties dans toute la capitale devraient mettre 50 000 vélos à disposition du public dès 2015.

Des problèmes au lancement

L’accueil du public a été excellent. Mais une première se déroule rarement sans couac, et le vélib de Pékin ne fait pas exception à la règle. D’abord, l’inscription au service est réservée aux seuls détenteurs d’un hukou (le livret de famille chinois) de Pékin. Mesure discriminatoire ? Beijingfabu, un organe de communication officiel de la ville via Weibo, le Twitter chinois, assure que non.

« Nous sommes dans une phase de lancement et pour commencer, nous limitons l’inscription aux détenteurs d’un hukou pékinois. Cette limitation sera supprimée au plus vite ».

Autre problème, semble-t-il classique dans ce genre de dispositif, les premiers utilisateurs ont trouvé facile de louer un vélo mais plus difficile de le retourner. Il reste donc à mettre de l’huile dans les rouages. La possibilité d’utiliser le Yikatong (le pass Navigo de Pékin) pour régler la location de son vélo, a été applaudie unanimement. Il faut souhaiter bon vent au vélo en location libre, en espérant qu’il permette de désengorger un peu les rues d’une des villes les plus embouteillées et polluées de la planète !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. brumath

    Selon l’Electric Bikes Worldwide Report, près de 8 vélos électriques sur 10 sont vendus en Chine. Il s’en vend 23 millions annuellement, soit 43 chaque minute. voir la suite des staistiques en temps réel sur http://globometer.com/velos-electriques-chine.php