Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un ours blanc sur la place Rouge

Russie / / Europe

La réalité a dépassé la légende en Russie. Des témoins confirmeront : on trouve bel et bien des ours dans les rues de Moscou. Il y a quelques jours, les activistes de Greenpeace ont fait renaître le mythe, à Moscou, ainsi qu’à Londres, Sydney, Agra, Berlin… dans le cadre de leur campagne Save the Arctic.

Greenpeace a lancé une campagne pour sauver les ours polaires de l'Arctique. © davidw

Un ours blanc dans les rues de Moscou

Alors que la chaleur de l’été s’abat sur la capitale russe, Greenpeace a envoyé l’un des siens en éclaireur sur la place Rouge. Le militant portait un costume d’ours blanc pour alerter passants et touristes sur les risques écologiques qui menacent l’Arctique, nouvel Eldorado pour les grands groupes pétroliers.

Sous un ciel de plomb, l’ours blanc de Greenpeace a traversé la place Rouge de bout en bout, jusqu’à ce qu’un officier de police lui suggère de quitter la principale place du pays pour une place adjacente. Pour Dmitri Kouznetsov, membre de Greenpeace Russie:

« L’ours contestataire a eu vraiment chaud dans son costume, mais les ours de l’Arctique ont encore plus chaud ».

La fièvre des pétrolier s’accentue

Le 21 juin 2012, la porte-parole de Greenpeace Russie, Vera Bakacheva a déclaré:

« Un ours est sorti sur la Place rouge. Il est sorti pour nous rappeler qu’en Arctique, la fièvre des pétroliers s’accentue, que la région est victime du changement climatique et que les habitants ont besoin de notre aide. Des ours (déguisés) sont sortis dans les rues de Moscou, mais aussi en Australie, en Inde, en Grande-Bretagne. C’est le début d’une grande campagne de Greenpeace pour la défense de l’Arctique ».

Un peu plus tôt, la Russie avait fait part de son intention d’exploiter des gisements sur le plateau continental de l’Arctique. La compagnie russe Rosneft a d’ores et déjà déposé une demande pour vingt secteurs, dont 80% des ressources sont situées dans les régions arctique et subarctique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Article partagé car il faut participer d’une façon ou d’une autre à la préservation de l’environnement.