Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

2014 sera l’année de la voiture à hydrogène

Mexique / / Amérique du nord

Les chercheurs mexicains parient sur les piles à combustible pour faire baisser les émissions de gaz à effet de serre des transports. Cinq institutions publiques et privées devront mettre au point pour 2014 un véhicule utilitaire électrique à hydrogène atteignant 90 km/h.

Les moteurs à hydrogène ne rejette que de l’eau pure et de l’oxygène. © Mythic Sea Bass

Des technologies 100% nationales

Malgré son prix et les obstacles liés à la production et à la distribution de ce carburant, la piste de l’hydrogène séduit un nombre croissant de constructeurs au niveau mondial.

Pour réduire sa dépendance aux combustibles d’origine fossile et lutter contre le réchauffement climatique, le Mexique s’attèle à la création d’un véhicule utilitaire fonctionnant grâce à une pile à hydrogène.

Les travaux de recherche sont divisés en cinq parties, qui seront confiées à des organismes différents.

Le Centre national d’investigation et de développement technologique (CENIDET) sera chargé de concevoir la partie électronique, notamment les convertisseurs qui gèrent et transforment l’énergie.

Le Centre de recherche en mécanique automobile de Monterrey dessinera la suspension et le châssis. La pile à combustible, élément central du véhicule, sera mise au point par le Laboratoire de l’hydrogène de l’Institut en recherches électriques.

Grâce à ces recherches, le Mexique espère pouvoir exploiter des technologies 100% nationales très rapidement.

Charge utile : une tonne

Le développement du système de traction du véhicule sera confié à l’Université autonome de San Luis Potosí. Le Centre scientifique et technique de Potosí (IPICyT) se concentrera sur la gestion de l’énergie.

Un prototype devrait voir le jour dès 2014 et embarquera une pile à combustible et des batteries. Ilse Cervantes Camacho, chercheuse à l’IPICyT et responsable du projet, veut tirer le meilleur de ces différents éléments:

« Nous allons doter le véhicule d’intelligence pour qu’il décide en temps réel quelle source d’énergie utiliser, afin de maximiser son fonctionnement avec la plus petite quantité de carburant possible. »

La vitesse de pointe dépendra du poids transporté par l’utilitaire. Elle devrait atteindre 65 km/h avec une charge d’une tonne, et plafonner entre 85 et 90 km/h à vide.

Le défi de la distribution

L’avantage majeur des moteurs à hydrogène est de ne rejeter que de l’eau pure et de l’oxygène au cours de leur fonctionnement.

Le principal écueil auquel se heurte le développement de cette technologie tient à l’approvisionnement en combustible. Pour que le projet soit viable, le Mexique devra impérativement mettre en place une infrastructure adéquate de production et de distribution d’hydrogène à travers le pays.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires