Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une école construite à partir de déchets

USA / / Amérique du nord

Le monde regorge de bouteilles en plastique et manque de matériaux de construction écophiles et bon marché. Depuis une dizaine d’années, les constructions faites à partir de bouteilles en plastique se multiplient.

© HSU Dominica Program

Des murs faits de bouteilles remplis de déchets

Au cours des dernières années, les étudiants de la Humboldt State University en Californie ont réalisé un projet en République Dominicaine, dans le cadre d’une d’école d’été d’immersion. Ils ont combiné les technologies durables et l’espagnol.

Sur place, ils collaborent avec des étudiants de l’Universidad Iberoamericana (UNIBE) pour construire des écoles, installer des systèmes de production d’énergie solaire et éolienne, et construire des réseaux de collecte des eaux de pluie.

À l’été 2011, les deux groupes ont travaillé ensemble pour agrandir une école dans le quartier de La Yuca à Santo Domingo. L’originalité de cet élargissement tient de ses murs montés à partir d’«ecoladrillo», un matériau composé de bouteilles en plastique remplis de déchets.

Ils ont aussi utilisé des pièces de vélos combinées à une presse de papier journal pour construire une éolienne, installer l’énergie solaire et des systèmes de récolte des eaux de pluie.

Améliorer l’énergie et l’accès à l’eau potable

Les étudiants de Humboldt et UNIBE ne s’arrêteront pas là. Ils seront à Santo Domingo, cet été 2012, afin d’améliorer le système d’énergie éolienne et de le rendre plus efficace face aux ouragans. Ils retravailleront le système de recueil des eaux de pluie pour  s’assurer que l’eau est potable.

Les étudiants travailleront à Las Malvinas, un autre quartier défavorisé de la capitale. Ils y construiront une salle de classe semblable à celle réalisée à La Yuca.

Ce projet est admirable dans le sens où il combine l’utilisation de matériaux disponibles localement et les connaissances nécessaires pour concevoir des bâtiments. De plus, il propose des systèmes d’énergie qui font face aux défis environnementaux de l’île, plutôt que d’en imposer certains de l’étranger.

Le programme de Humboldt / IBERE, collaborant avec le groupe d’architecture dominicain RevArk, espère continuer de jouer un rôle dans l’élaboration de projets de construction raisonnable pour les personnes dans le besoin.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires