Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Question de minceur

/ Monde

Plus de six milliards d’hommes vivent sur notre planète : 850 millions sont victimes de la faim, 400 millions sont obèses.


Ces chiffres terrifiants  s’expliquent principalement par les difficultés de répartition des richesses sur notre planète où la question de l’alimentation est centrale.

Concernant l’obésité, les facteurs sociaux et culturels sont bien à prendre en compte.

L’embonpoint étant dans certains pays un signe extérieur de richesse. Exemple de la Mauritanie où les jeunes filles en âge de se marier sont engraissées afin de paraître plus séduisantes; elles optimisent ainsi leur chance de trouver un mari !

L’obésité peut être attribuable à la production agro-alimentaire industrielle, au mode de vie sédentaire, ou encore, aux mauvaises habitudes alimentaires (tel qu’un accès à la nourriture  7/7  jours, 24/24 heures; la surabondance de denrées alimentaires hyper caloriques; la « malbouffe »).

En France, le constat de l’obésité semble moins alarmant. D’après les statistiques de l’OCDE(*), la France ne se porte pas au plus mal, notamment en comparaison avec les États-Unis où plus de 7 hommes sur 10 et plus de 6 femmes sur 10 sont en surpoids (*).

La campagne de sensibilisation du PNNS lancée en 2002 incitant les gens à manger tous les jours au moins cinq fruits et légumes, et à pratiquer l’équivalent de 20 minutes de marche journalière y est surement pour quelque chose ! Ou peut-être, existe-t-il en France une certaine pression sociale pour le critère de la minceur?!

(*)Le principal indicateur de mesure est l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Pour les adultes, l’IMC est égal à la masse (exprimée en kilogrammes) divisée par le carré de la taille de la personne (en mètres).

Tableau de référence de l’IMC :

entre 18,5 et 25 =  normal

entre 25 et 30 = surpoids

au-delà de 30 = obésité

de 35 à 40 = obésité sévère

au delà de 40 = obésité morbide

Si vous voulez en savoir plus au niveau mondial, vous trouverez ci-dessous les derniers post de Green et Vert sur le sujet.
Pour d’autres sujets, merci d’utiliser notre barre de recherche!

Vanuatu: le Pacifique doit repenser sa vision de la nourriture
Nous sommes ce que nous mangeons. Cette pensée a été le fil rouge du Sommet de l’Alimentation des pays du Pacifique, pour trouver les solutions aux problèmes de santé, voire économiques, qui se profilent en Océanie…
Écosse: les écoliers autorisés à vendre du chocolat équitable
Lutte contre l’obésité ou commerce équitable… Les écoliers écossais ont fait leur choix, selon un article du Times Online
Demain, comment nourrir plus de la moitié de l’humanité vivant en ville?
Selon les projections des Nations Unies, les 2/3 de la population mondiale vivront dans les villes en 2030. Ni les riches, ni les pauvres, ni les pays du sud, ni les pays du nord ne seront épargnés par le phénomène de la surpopulation mondiale et de ses conséquences…
Les jeux vidéo destinés à encourager les enfants à mieux manger et à faire plus d’exercice semblent atteindre leur objectif: la consommation de légumes et de fruits est en hausse sensible.
Les Américains ont un deuxième problème alimentaire à affronter en plus de l’obésité croissante : le gaspillage. Les études varient mais toutes montrent un gaspillage significatif au quotidien.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. José Diaz

    Comme toute caricature, Nauru et sa singulière histoire récente de débauche consumériste forcent le trait, mais ne l’inventent pas: prévalence du diabète 40% Pour comparaison: 4,4 % en France, à la hausse (OMS), mais plus surprenant, 9% en Inde (Nature) et en pleine croissance! On a la croissance qu’on peut…