Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le défilé du Terra Karnaval sous le signe d’un monde nouveau

Canada / / Amérique du nord

Le défilé du Terra Karnaval a eu lieu samedi 14 juillet 2012 dans le cadre du Festival Juste pour rire.  En soirée, les festivaliers ont occupé la rue commerçante Sainte-Catherine au centre ville de Montréal. Une majestueuse parade souhaitait mettre en avant un monde nouveau, inspiré par des dessins d’enfants.

Familles, amis, badauds et touristes étaient réunis pour l'occasion. © Montreal_bunny

Dessine-moi un monde nouveau

Plus d’un millier de Montréalais se sont transformés en danseurs, comédiens et figurants pour défiler sur la rue Saint-Catherine de Montréal à l’occasion du Terra Karnaval, organisé par le Festival Juste pour rire.

Telles des planches illustrées qui s’animent subitement de mille couleurs, ce défilé a révélé la vision de deux mille enfants montréalais sur ce que serait leur « monde nouveau ». Compositions originales, juxtapositions de couleurs, sens des proportions, de l’humour et du fantasmagorique… Danielle Roy, créatrice du Terra Karnaval et son acolyte Daniel Fortin, ont mis en costumes et scènes les curieux personnages dessinés par les petits. Ils se sont alors mis à hanter les rues de Montréal.

Parrainé par le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, les huit tableaux de deux minutes et demie chacun, sont nés de l’interprétation d’enfants entre 7 et 11 ans de l’histoire d’Iro. Ce personnage de conte créé par Danielle Roy il y a plusieurs années évoque ses rêves de beauté, de paix et de liberté. Lors d’une entrevue accordée au magazine en ligne Canoë, elle explique:

« L’année 2012 pourrait être la fin d’un monde et notre inspiration est plutôt d’inventer de nouveaux mondes. Avec Guy Laliberté, à qui j’ai demandé d’être parrain et de lancer un défi créatif, on s’est dit qu’on devait aller vers les enfants. Ils ont une légèreté et un grand pouvoir de création. »

La conscientisation par l’art

Fébriles, les artistes d’un soir attendaient impatiemment que les festivités commencent. Familles, amis, badauds et touristes étaient réunis.

Raconter cette histoire différemment est l’occasion de célébrer le beau, l’unité et l’avenir de la planète. Une représentation incroyablement précieuse puisqu’elle est étudiée, expliquée et anoblie par la pureté enfantine. Une présentation raffinée qui s’articule autour d’une histoire logique, un conte repensé et vivant.

Vivre le face à face des émotions permet d’apprendre, de voir, de sentir, de s’émouvoir et de comprendre. Pendant toute la semaine passée, chaque soir, l’un des tableaux était présenté pour le plus grand bonheur du public.

Une aspiration incessante à l’harmonie et l’unité. Un monde magique et voilé jusque-là s’ouvre à nous.

Christine Lacaze

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires