Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des collecteurs d’ordures luttent contre le changement climatique

Zimbabwe / / Afrique

La hausse des températures et la baisse des précipitations impactent l’économie zimbabwéenne. Les décharges débordent. Le recyclage s’intensifie à Harare, grâce aux collecteurs d’ordures.

Certains Zimbabwéens sont devenus des collecteurs de déchets. © vintagechica

Intensification du recyclage dans les pays en développement

Les services météorologiques ont confirmé un réchauffement du climat. Les effets se font sentir sur la sécurité alimentaire et la croissance économique. Or, en 2010, le Programme des Nations Unies pour l’environnement indiquait:

« Après la prévention des déchets, le recyclage est plus efficace contre le réchauffement climatique que d’autres approches de gestion des ordures. »

En parallèle, l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA) affirme:

« Le recyclage des plastiques nécessite seulement 10% de l’énergie qu’il faut pour fabriquer du plastique à partir de matériaux bruts. Si les entreprises recyclent, elles utiliseront moins de matières premières et d’énergie, et réduiront leur empreinte carbone. »

Le Zimbabwe dans une situation d’urgence

Selon l’Autorité de gestion de l’environnement du Zimbabwe, le pays n’a plus assez de décharges et de sites d’enfouissement pour les ordures.  Il faut réduire les déchets. Il n’existe pas de projection sur les économies que le Zimbabwe pourrait réaliser dans les émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, le recyclage au Royaume-Uni permet actuellement d’économiser un an d’émissions de dioxyde de carbone pour 177 879 véhicules.

Quand Chikowero, un maçon au chômage, a commencé à collecter les ordures, il en avait honte. Il allait loin de chez lui pour collecter des bouteilles plastiques dans les poubelles. Puis il revendait un kilogramme de plastique 7 à 10 dollars. Récemment, on lui a expliqué pourquoi le recyclage de ces bouteilles réduisait les émissions de carbone. Il déclare:

« Je faisais cela juste pour l’argent, et je me demandais pourquoi les gens étaient intéressés par les bouteilles plastiques et les boîtes en carton. Désormais, je sais à quoi cela sert et j’en suis fier. »

Chikowero a demandé la collaboration des femmes de ménage des maisons où il passe. Elles séparent désormais le papier et le plastique du reste. Il va donc plus vite et gagne plus d’argent. Deux femmes de ménage ont témoigné pour dire qu’elles séparaient les déchets pour quatre collecteurs de plastique différents. Elles ont appris pourquoi il fallait recycler. Elles aussi sensibilisent les autres femmes qu’elles connaissent. Désormais, dans la zone de Chikowero, un ménage sur trois recycle son plastique.

Un rôle reconnu

Le coordinateur du Comité national pour le changement climatique, Dr. Toddy Ngara, admet que ces collecteurs sont efficaces. Il a promis de les consulter lors du développement d’une stratégie nationale de changement du climat.

« Ils aident à nettoyer la ville, et ils aident l’environnement. »

Une fois racheté, le plastique est recyclé pour la fabrication de bouteilles de sodas et de boîtes de céréales.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires