Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Polémique sur la sécurité des voitures électriques

Chine / / Asie

L’enquête sur un accident impliquant un taxi 100% électrique a innocenté le constructeur. Ce rapport visant à rassurer le public sur la sécurité des voitures électriques crée la polémique et ne résout pas les problèmes de la filière.

Les causes de l'accident révélées deux mois plus tard, innocente BYD. © Caradisiac

Décédés à cause du choc et non de l’incendie

Ce 25 mai 2012, un accident à Shenzhen mettait en cause un véhicule privé et deux taxis, dont un électrique. Les passagers du taxi classique ont eu quelques égratignures. Ceux du taxi électrique sont décédés dans l’incendie du véhicule. Le 3 août, la police municipale a publié le rapport d’une enquête de deux mois, menée par 13 experts. Résultat: le véhicule électrique e6 de la maque BYD ne présentait aucun défaut de conception. Seulement 25% des 96 batteries du véhicule ont pris feu sous la pression du choc. Elles n’ont pas explosé.

Wu Zhixin, responsable de l’enquête, rappelle que le taxi électrique a été heurté par une voiture de sport roulant à plus de 240 kilomètres par heure. Il a été projeté contre un arbre:

« Les passagers sont décédés à cause du choc et non de l’incendie. Leur tragédie n’est pas due à un défaut imputable au véhicule électrique mais à l’irresponsabilité d’un conducteur ivre. »

Le public n’est pas convaincu

BYD, le constructeur automobile fournissant les 300 taxis électriques de la ville, respire. Cependant, le public n’est pas convaincu. Selon une enquête du quotidien de la jeunesse de Pékin, 56% des personnes interrogées sont sceptiques. Malgré les assurances de Wu Zhixin, le niveau de sécurité des voitures électriques risque d’être un frein à leur développement.

Près de 62% des personnes interrogées pensent qu’à terme, la voiture électrique remplacera les véhicules à combustion interne. Cependant l’échéance est repoussée à plus de 20 ans. Seuls les plus optimistes, soit 9% des personnes interrogées, pensent que la transition vers le moteur électrique sera réalisé dans les 8 années à venir.

Malgré un rapport rassurant, l’accident surmédiatisé de Shenzhen risque de ralentir l’introduction du 100% électrique. Un sacré revers pour une administration centrale qui a placé ses plus grands espoirs dans cette technologie.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires