Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les agriculteurs privés d’eau à cause de la production électrique

Inde / / Asie

Les rares ressources en eau douce de l’Est du Maharastra sont réquisitionnées pour les centrales thermiques de cette région appauvrie. Est-ce la cause principale des plus de 6 000 suicides d’agriculteurs de la région ?

Les suicides des agriculteurs représentent 70% de l’État du Maharastra. © Hermesmarana

Plus de 6 000 suicides d’agriculteurs

Certaines élites du Vidarbha souhaitent que leur région, située à l’Est du Maharastra, devienne le 29ème État de la Fédération Indienne. Ils demandent une considération plus importante de la part de l’administration. Le territoire est le plus riche en ressources naturelles mais aussi le plus pauvre et délaissé.

La sécheresse chronique pousse les agriculteurs de la région au suicide dans des proportions effrayantes. Dans les 6 districts les plus pauvres du Vidarbha, 6 084 suicides d’agriculteurs ont été recensés entre 2001 et 2010. C’est 70% des suicides de l’État du Maharastra.

Si la sécheresse pousse les paysans à mettre fin à leurs jours, la situation risque de s’aggraver. Selon un rapport de Greenpeace, 400 millions de mètres cube d’eau sont dérivées chaque année dans cette région extrêmement sèche pour alimenter les centrales au charbon. Une activité exigeante en eau puisque la centrale thermique moyenne indienne demande entre 5 et 7 mètres cubes d’eau pour produire un MW.h.

Plus de 2 milliards de mètres cube supplémentaires

La situation risque donc de perdurer voire d’empirer. Ces dernières années, 71 nouvelles centrales au charbon ont été approuvées dans l’État. Pour faire fonctionner à plein régime les 55 GW de capacité planifiée, il faudra plus de 2 milliards de mètres cube supplémentaires chaque année ! Soit la quantité nécessaire pour irriguer correctement 410 000 hectares de terres cultivables.

Sanjay Kolhe, un des responsables de l’association des agriculteurs de Vidarbha, est indigné:

« Il a été prouvé que les paysans de la région meurent précisément à cause du manque d’eau pour l’irrigation. Le peu de ressources disponible est utilisé pour refroidir les centrales électriques. Est-ce que le gouvernement veut éclairer la population au prix de nos vies ? Les watts sont-ils plus importants que les vies humaines ? »

L’administration de l’État semble malheureusement en être convaincue.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. jpj11

    le Vidarbha a 23 millions d’habitants sur 97300 km2, soit une densité de 240 hab/km2 : le problème, c’est la surpopulation !
    ceci dit, les centrales au charbon sont une calamité pour tout le monde, mais si la planète avait 2 mds d’habitants au lieu de 7 mds, il n’y aurait pas besoin de centrales charbon !