Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un parc de 9 hectares créé à Rio de Janeiro en vue des JO 2016

Brésil / / Amérique du sud

Après la réception du Rio+20, la Coupe du Monde de Football 2014 et les JO de 2016 qui se profilent, Rio de Janeiro continue son plan ambitieux mais nécessaire, qui concerne l’amélioration du transport public, de l’infrastructure existante, l’urbanisation des favelas et la construction de nouvelles installations dans toute la région métropolitaine.

La plus récente inauguration est le Parc Madureira qui, avec ses 9  hectares, est devenu la troisième surface verte de la ville, après le Parc de Flamengo et celui de Boa Vista. L’ouvrage a été rendu possible grâce à la redistribution d’un ensemble de lignes électriques et le relogement des familles qui vivaient à cet endroit.

Avec un projet axé sur le développement durable, le parc intègre un système d’irrigation permettant une utilisation contrôlée de l’eau, une réutilisation de l’eau de pluie, un sol perméable, une illumination à LED et un traitement des eaux résiduelles. Près de 800 arbres natifs et 450 palmiers ont été plantés tout au long de cinq lacs, entourés de 31.500 m2 de pelouse. Un Centre d’Education Environnementale a été inauguré afin de renforcer la participation de la communauté et des élèves dans la préservation du parc.

La ville espère surtout que cette nouvelle zone verte valorisera la zone commerciale et résidentielle du nord de Rio, qui était à l’abandon et manquait cruellement d’espaces culturels et de loisirs. L’importance d’un événement mondial comme les Jeux Olympiques de 2016 doit se traduire par l’amélioration de la qualité de vie de la population la plus défavorisée.

Au-delà des équipements sportifs, le parc compte une scène de concerts, un centre d’accès à internet, une bibliothèque virtuelle de 415 m2 et un espace culturel de 400 sièges et 1.350 m2 pour des expositions et des événements.

Une nouvelle ligne de BRT (Bus Rapid Transit), la Transcarioca, conduira les visiteurs jusqu’au parc. C’est un élément essentiel pour améliorer la qualité de vie des habitants de la région, étant donné que le transport public est un véritable cauchemar à Rio dès que l’on s’éloigne des zones touristiques.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Je reste sur ma faim. Quand on sait que les dirigeants brésiliens ferment les yeux sur la destruction de la foret amazonienne, c’est plutôt faible comme mesure. Le « poumon » de la terre est en train de réduire à petit feux.