Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Désaccord à propos du géothermique à Bali

Indonésie / / Asie

Alors que le gouvernement central pousse pour développer l’énergie géothermique, le gouverneur de Bali a réitéré son opposition à la construction d’une centrale de 165MW. Un rejet motivé par des raisons religieuses et environnementales…

Le géothermique en Indonésie est pourtant selon les experts nationaux, la solution la plus propre pour générer de l’électricité dans ce pays au mille volcans. Le gouvernement a ainsi planifié la construction de 28 centrales dans les années qui viennent, pour développer une partie du potentiel de 28 000 MW estimé par des autorités internationales.

Mais la centrale de 165MW qui devait être construite dans la région de Bedugul (http://en.wikipedia.org/wiki/Bedugul#Geothermal_fields), où des sondages sur le potentiel géothermique ont été conduits depuis les années 1970 par des professionnels néo-zélandais, ne verra pas le jour. Le gouverneur de l’île de Bali, Made Mangku Pastika, a réitéré sont opposition farouche au projet. Une position que Jero Wacik, ministre national de l’énergie et des ressources minérales a du mal à comprendre. « Le développement de la géothermie est un objectif national soutenu par la grande majorité. L’île de Bali, avec le développement du tourisme, voit ses besoins énergétiques progresser rapidement. Bali ne pourra pas éternellement compter sur l’approvisionnement venant des îles voisines ».

Jusqu’à présent, Bali remplit ses besoins électriques grâce à l’approvisionnement venant de Java par des câbles sous-marins. Les coupures d’électricité et les rationnements deviennent toutefois de plus en plus fréquents, et la centrale de 165 MW lui permettrait d’assurer son indépendance pour plusieurs années. Pourtant, le gouverneur maintient son opposition, reflétant en cela la position d’une grande partie des habitants de l’île.

Selon les autorités religieuses, la montagne Batukaru et la région de Bedugul sont en effet des lieux sacrés dans la religion locale. D’autre part, les représentants des nombreux villages de la région craignent que la centrale géothermique ne mette en danger les forêts environnantes et la qualité des eaux du lac de Bedugul. Mais si les indonésiens veulent continuer à utiliser l’électricité, il faudra bien la produire. Et en matière de protection de l’environnement, le géothermique semble bien la solution la plus propre pour la région…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires