Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des protections intimes pour femme qui détectent grossesse et maladies

Colombie / / Amérique du sud

Développées par un médecin colombien, ces nouvelles serviettes hygiéniques sont destinées en priorité aux femmes appartenant à des communautés marginalisées. Des substances actives intégrées au matériau absorbant changent de couleur selon l’état de santé.

Une nouvelle arme contre les infections ?

Baptisées Top Smart, les serviettes mises au point par Alejandro Vargas ne sont plus seulement des articles d’hygiène féminine, mais de véritables outils de diagnostic médical.

Après trois années de recherche, ce docteur colombien a réussi à mettre au point un produit intelligent, capable de détecter la grossesse et des maladies comme le diabète. Son principe de fonctionnement est extrêmement simple, comme l’explique l’inventeur :

« Les serviettes contiennent des composés biochimiques et biotechnologiques qui leur permettent de changer de couleur lorsque l’urine ou le flux vaginal contient des hormones gonadotrophiques chorioniques (l’hormone annonçant la grossesse) ou des niveaux élevés de glucose. »

Alejandro Vargas ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il aimerait maintenant développer des serviettes capables de détecter les maladies sexuellement transmissibles comme la syphilis, l’hépatite B et le VIH, ainsi que les infections urinaires, vaginales, et les problèmes d’anémie.

Il rappelle qu’en Colombie, près de 35% des femmes montrent des signes d’anémie et que les serviettes intelligentes leur permettraient de savoir chaque mois si elles souffrent de cette affection.

L’usage des serviettes se démocratise

Le concept développé par Alejandro Vargas est en passe d’être breveté aux États-Unis et pourrait révolutionner le marché des serviettes hygiéniques. Selon les dernières estimations, celui-ci atteindra près de 15 milliards de dollars en 2015.

L’immense majorité des consommatrices de serviettes vivent dans des pays développés, mais elles sont de plus en plus utilisées dans les nations émergentes, là où de nombreuses femmes ne bénéficient pas d’un accès correct aux soins de santé.

En Amérique latine, où l’immensité des territoires conduit souvent à l’isolation des populations rurales, les serviettes intelligentes pourraient jouer un rôle essentiel, comme l’explique le médecin :

« Ce produit est conçu pour que toutes les communautés, en particulier les communautés autochtones, celles d’origine africaine, ou les communautés paysannes les plus pauvres disposent d’un outil efficace et bon marché qui puisse les avertir lorsqu’il est nécessaire de se diriger rapidement vers un centre de soins. »

Commercialisation en suspens

Selon les calculs du chercheur, le prix des serviettes intelligentes ne devrait pas dépasser de plus de 15% celui des produits conventionnels.

Avant de pouvoir passer à la commercialisation, Alejandro Vargas devra toutefois convaincre les industriels d’investir dans ses recherches. Mais il ne doute pas du potentiel de son invention et affirme avoir déjà entamé des négociations avec plusieurs groupes intéressés.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires