Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des chercheurs brésiliens développent du béton écologique

Brésil / / Amérique du sud

Des ingénieurs de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro ont mis au point des alternatives écologiques aux matières-premières issues du béton et aux produits de fibrociment (comme les citernes et les tuiles). D’après le chercheur Romildo Toledo, l’utilisation de matériaux traditionnels, comme le ciment, le gravier et l’amiante, peut être réduite voire complètement remplacée par des fibres végétales et des matériaux recyclés.

Moins de ciment grâce aux nouvelles alternatives

Dans le cas du béton, mélange de ciment, gravier et sable, il est possible de réduire la consommation de ciment de 20% à 40% grâce à des alternatives comme la cendre de bagasse de canne-à-sucre, la cendre d’écorces de riz et des résidus de l’industrie céramique. Le gravier peut être entièrement remplacé par des matériaux issus de la démolition de constructions anciennes.

Dans le cas du fibrociment, utilisé dans la fabrication de tuiles ou de citernes, la consommation de ciment peut être réduite de 50% en optant pour des alternatives écologiques. Les fibres végétales remplacent les fibres minérales traditionnelles, comme l’amiante, qui comportent des risques pour la santé humaine. Des études sont en cours sur d’autres matériaux comme la gomme de pneu usé, les cendres de fumier ou de déchets domestiques afin de remplacer, au moins partiellement, le ciment.

Certains types de béton écologique sont déjà prêts à être utilisés dans les secteurs de production, mais il y en a d’autres qui sont en phase finale de développement. Ce sont des solutions qui réduisent les impacts dans la constructions civile, par une réduction des émissions de gaz carbonique, ou par l’utilisation de matériaux naturels. Et toutes obtiennent des résultats aussi bons que les matériaux traditionnels. Nous avons une préoccupation: ne pas obtenir de performance inférieure à celle des matériaux traditionnels. Le consommateur ne va pas avoir de problèmes de durabilité, sa maison ou son immeuble n’aura pas une durée de vie inférieure, affirme Toledo.

Une production qui va tripler en 50 ans

L‘industrie du ciment est responsable de 5% à 7% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. La production actuelle de ciment est d’environ 3 milliards de tonnes par an, et elle devrait tripler en 50 ans.

D’après le chercheur, les alternatives écologiques au béton intéressent déjà bon nombre d’entreprises. C’est ce qu’il a pu constater lors de la présentation de son étude à des représentants d’entreprises américaines de matériaux de construction, à la Chambre de Commerce Américaine de Rio de Janeiro.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires