Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le prochain président va lutter pour assurer la sécurité alimentaire

Chine / / Asie

Le futur numéro un chinois, qui avait mystérieusement disparu de l’espace public au mois d’août, est réapparu avec des déclarations qui font chaud au cœur. Il est décidé à lutter contre les scandales sanitaires, une plaie ces dernières années.

Xi Jinping sera le prochain président chinois. ©Voice Of America

L’absence d’une politique cohérente

Depuis quelques années, intervalles réguliers, les médias chinois traitent d’un scandale sanitaire. Le lait pour enfants cancérigène, les œufs artificiels, les porcs musclés au clenbuterol, … Les pratiques mafieuses de certains industriels de l’agroalimentaire pour augmenter leurs profits font frémir. Si le gouvernement réagit fermement à chacune de ces occasions, les commentateurs regrettent qu’aucune politique cohérente suivie ne soit mise en place pour stopper la série.

L’engagement de Xi Jinping pour lutter contre l’insécurité alimentaire

Xi Jinping, l’actuel vice-président qui devrait selon toute probabilité être nommé président de la république populaire dans les semaines qui viennent, a pris un engagement fort pour assurer la sécurité alimentaire des Chinois. Alors qu’il avait disparu des écrans-radar pendant presque tout le mois d’août, officiellement pour des raisons de santé, Monsieur Xi a consacré son retour à la question. Alors qu’il participait à la ‘journée nationale de vulgarisation scientifique’ sur le campus de l’université des sciences agricoles de Pékin, il a fait des déclarations fortes:

  La sécurité alimentaire est une question essentielle. L’état doit renforcer la supervision et appliquer des peines plus importantes aux criminels. Plus que cela, c’est la société dans son ensemble qui doit veiller.

Un engagement réel ?

La nouvelle administration qui devrait entrer en fonctions en mars 2013 se penchera-t-elle sérieusement sur les soucis quotidiens des classes moyennes et déshéritées ? C’est l’espoir de toute une population. L’importance accordée à l’éclosion d’une classe privilégiée depuis les réformes Deng Xiaoping a porté ses fruits, au point de menacer la cohésion sociale dans un pays qui était d’un égalitarisme total il y a encore 35 ans. Aujourd’hui, les propriétaires de multiples villas et voitures de luxe sont suffisamment nombreux pour que le pouvoir songe enfin au reste des Chinois. Xi Jinping l’a compris, en assurant que son administration répondrait à une des plus fortes demandes de la population, celle d’assurer la sécurité alimentaire de tous…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires