Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le développement durable, la clé du financement des entreprises ?

Mexique / / Amérique du nord

Au-delà de l’image, les rapports émis par les entreprises démontrant leur engagement en faveur du développement durable ont aussi des répercussions directes sur le plan économique. Les efforts consentis se traduisent par des bénéfices fiscaux et un accès au crédit facilité.

Un phénomène généralisé

Soucieux de connaître l’impact réel des politiques de développement durable engagées par les grandes entreprises au niveau de leurs résultats, le cabinet d’audit et de conseil Deloitte a mené l’enquête auprès de 250 directeurs financiers à travers 14 pays.

Selon ces travaux, 74% d’entre eux estiment que l’émission de rapports de développement durable a des retombées positives au niveau financier, tandis qu’ils sont 54% à signaler des bénéfices au niveau fiscal.

En règle générale, c’est surtout l’accès aux financements liés au développement durable qui incite les entreprises à s’engager dans ce domaine.

Selon Daniel Aguiñaga, membre de Deloitte México:

Les entreprises s’aperçoivent que le développement durable n’est pas seulement un atout pour l’image ou la RSE, mais représente au contraire un facteur clé pour le développement économique et pour l’avenir de leurs activités. 

Les investisseurs privilégient les entreprises vertes

Le cabinet EIRIS, chargé du contrôle de « l’indice durable » de la bourse mexicaine, affirme pour sa part que les entreprises émettant des rapports de développement durable (DD) offrent de meilleures alternatives aux investisseurs pour canaliser leurs capitaux.

José Gómez, le directeur DD de CI Banco, estime que les conditions actuelles du marché permettent aux banques et aux organismes financiers d’offrir des services attractifs aux entreprises dont les produits ou les pratiques sont orientés vers le développement durable.

En souscrivant aux Principes Équateur et en proposant une ligne de crédit à taux préférentiels destinée aux investissements écologiques comme les énergies renouvelables, CI Banco est devenue en mars 2012 la première banque verte du pays.

Selon l’étude réalisée par Deloitte, les directeurs financiers interrogés privilégient généralement les investissements liés à l’efficacité énergétique de l’entreprise : 56% veulent mettre en place la visioconférence, 52% aimeraient améliorer l’efficacité de leurs centres de données et 35% envisagent l’acquisition de véhicules électriques.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires