Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un extrait de plante amazonienne protège des radiations du soleil

Brésil / / Amérique du sud

Le Protium heptaphyllum, après des tests effectués à la Faculté des Sciences Pharmaceutiques de Ribeirão Preto de l’USP (Université de São Paulo), possède des propriétés antioxydantes qui combattent les radicaux libres (molécules hautement réactives qui peuvent abimer les cellules saines du corps), et contribuent à la prévention contre le vieillissement et le cancer de la peau.

 

La recherche illustre l’importance des études sur la biodiversité amazonienne et ses propriétés. Près de 120 médicaments vendus dans le monde utilisent des substances extraites de plantes des forêts tropicales, comme l’Amazonie. De plus, d’après le centre d’études du Cancer aux Etats-Unis, plus des deux tiers de tous les médicaments qui ont des propriétés anti-cancérigènes sont issus de cette biodiversité. Les éléments naturels des forets sont également utilisés pour traiter la malaria, la bronchite, l’hypertension, le diabète, entre autres.

Les composants de l’extrait, lorsqu’ils sont appliqués sur la peau, permettent de préserver les systèmes responsables du contrôle des radicaux libres. Avec l’irradiation de la peau par les rayons, il y a un déséquilibre de proportion entre les substances nocives et celles qui les combattent. Ainsi, les agents protecteurs naturels s’affaiblissent, car ils sont consommés dans leur lutte contre les radicaux libres.

“La radiation solaire génère de nombreux radicaux libres sur la peau et les mécanismes antioxydants naturels ne sont pas suffisants pour tous les neutraliser, abimant ainsi le tissu”, explique l’auteur de l’étude, Ana Luiza Scarano Aguillera Forte. “Comme l’extrait est riche en antioxydants, il séquestre les radicaux libres dans la peau”, ajoute-t-elle.

Durant l’étude, un gel formulé avec l’extrait en question a été appliqué sur la peau de souris sans poil, soumises à des rayons ultraviolets B (UVB), radiation responsable des coups de soleil. On a constaté que le système de protection cutanée de ces souris ne s’est pas affaibli sous l’effet des rayons UVB.

La régénération de ces systèmes de défense est probablement due à la neutralisation des radicaux libres par les composés antioxydants présents dans le gel de Protium. Le Protium a été choisi parmi un groupe de 40 végétaux amazoniens pour sa faible toxicité lorsqu’il est irradié par les UVB.

Malgré les résultats positifs, le produit ne peut encore être mis à disposition du consommateur. Mais on ne peut que constater son potentiel dans la protection contre les conséquences de l’exposition au soleil. Il a un autre avantage, celui de prévenir l’augmentation des radicaux libres, phénomène se produisant lorsque le filtre solaire se dégrade et pénètre dans les couches plus profondes de l’épiderme.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires