Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le Costa Rica, premier pays d’Amérique latine à interdire la chasse

Costa Rica / / Amérique centrale

Destination privilégiée des amoureux de la nature, le Costa Rica fait un nouvel effort pour protéger son extrême biodiversité, en interdisant de « tuer pour le sport ». Seule la chasse de subsistance ou à des fins scientifiques restera autorisée.

Les mêmes droits pour les hommes et les animaux ?

Les professionnels du tourisme se félicitent de la décision de l’Assemblée Législative, qui a adopté en première lecture une modification de la Loi de préservation de la vie sauvage, mettant fin à la pratique de la chasse sportive.

Il s’agit d’une première sur le plan démocratique, puisque le projet de loi est issu de la société civile. Le texte a en effet été présenté à l’initiative de l’ONG Apreflofas (Association pour la préservation de la flore et de la faune), après que celle-ci ait recueilli le soutien de 177 000 personnes.

Seuls 5 députés sur 46 se sont opposés à la nouvelle loi, qui devra cependant être confirmée par un nouveau vote avant d’être promulguée.

Les opposants au projet dénoncent une réglementation mettant les êtres humains et les animaux sur un pied d’égalité, tandis que le député Claudio Monge, farouche partisan de l’interdiction  de la chasse, considère que cette activité « n’est rien d’autre qu’un massacre d’animaux sans défense, dans le seul but de s’amuser ».

Un nouvel outil démocratique

Du côté des écologistes, on applaudit la décision des parlementaires et cette victoire de la démocratie participative :

« La raison a prévalu et la première initiative populaire a été approuvée à l’Assemblée. Les citoyens et citoyennes bénéficient désormais d’un réel outil pour créer des lois et peser dans la vie politique. »

Destination verte par excellence, le Costa Rica cherche à préserver son image de pays attaché à la préservation de l’environnement, et avait déjà interdit l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques et les spectacles il y a plus de dix ans.

Avec des parcs nationaux couvrant 26 % de son territoire, ce petit pays d’Amérique centrale protège 5 % de la biodiversité mondiale.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires