Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Grâce au « merroutage », les camions voyagent par bateau entre l’Espagne et la France

Espagne / / Europe

L’ouverture d’une deuxième autoroute de la mer permettra aux poids-lourds de rallier les villes françaises de Nantes et du Havre par l’Atlantique depuis Vigo, afin de limiter la circulation dans les Pyrénées. Côté méditerranée, les premiers trains à grande vitesse entre Barcelone et Perpignan s’apprêtent à entrer en service.

Des réseaux routiers saturés

Réunis à Paris à l’occasion du 22e sommet franco-espagnol, François Hollande et Mariano Rajoy ont annoncé la mise en œuvre immédiate de la seconde « autoroute de la mer » entre les deux pays, qui unira les localités françaises de Nantes et du Havre à la ville de Vigo, en Galice.

Grâce à cette nouvelle connexion de merroutage, les camions de transport de marchandise passeront d’un pays à l’autre par voie maritime, afin de désengorger les axes pyrénéens et les réseaux routiers des deux pays.

Il s’agit du deuxième projet de ce type, puisque depuis 2010, une autoroute de la mer relie déjà Gijón à Nantes. Chaque mois, plus de 700 poids-lourds choisissent d’effectuer le trajet par la mer plutôt que par voie terrestre, bénéficiant ainsi d’un transport plus rapide, plus économique, plus sûr, et moins polluant. Le voyage dure entre 12 et 15 heures, à bord du ferry Norman Asturias de la compagnie LdLines, qui assure trois connexions hebdomadaires.

Le président français a souligné l’importance de ces initiatives, qui « évitent aux camions d’emprunter les routes, diminuant les problèmes que cette situation entraîne au niveau de l’environnement et des accidents de la route ».

Le TGV franchit enfin les Pyrénées

Le sommet franco-espagnol a également été l’occasion pour Mariano Rajoy d’annoncer la prochaine mise en service de la ligne de train à grande vitesse Barcelone-Figueras-Perpignan. Celle-ci devrait avoir lieu dès avril 2013, lorsque la construction du tronçon Barcelone-Figueras touchera à sa fin. Du côté français, le tunnel sous les Pyrénées fonctionne déjà depuis plusieurs années.

Ces travaux marqueront la conclusion de la ligne à grande vitesse espagnole Madrid-Saragosse-Lérida-Barcelone-frontière française, qui unit les différentes capitales provinciales et la France.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires