Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Faut-il arrêter de cultiver du tabac ?

Argentine / / Amérique du sud

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires

  1. Pascal Diethelm

    L’ITGA est un organe de propagande de l’industrie du tabac et ne représente en aucun cas les travailleurs des plantations de tabac, mais seulement ceux qui les exploitent. La « nouvelle » ci-dessus est pure désinformation. D’une part, l’OMS n’a rien à voir là-dedans. Il s’agit des 176 états souverains qui ont ratifié la Convention-cadre pour la lutte anti-tabac et de leurs gouvernements. Ceux-ci ne veulent pas réduire la production de tabac pour réduire la consommation, mais au contraire, constatant que la production baisse dans certains pays à cause de la baisse de la demande, se préoccupent de trouver des cultures de remplacement pour permettre aux petits cultivateurs de continuer d’avoir un moyen de subsistance. Les pays s’attaquent de façon très légitime à un fléau, le tabac, qui certes fait vivre 30 millions de cultivateurs (le plus souvent en dessous du seuil de la pauvreté, et dont beaucoup sont des enfants) mais qui chaque année tue 6 millions de personnes, privant chacune de 20 années de vie. Le calcul est vite fait: chaque année de travail créée par cette industrie se paie par le sacrifice de 4 années de vie. Même l’industrie de l’armement ne réussit pas un tel score!