Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

À mi-chemin entre le train et la voiture, les transports du futur seront modulaires

Mexique / / Amérique du nord

L’entreprise mexicaine Modutram propose un système de transport intelligent composé d’une flotte de mini-véhicules capables de s’atteler les uns aux autres. Entièrement automatisé, le « train-auto » adapte ses parcours et ses horaires en temps réel selon la demande.

Des véhicules électriques sans chauffeur

Avec 20 millions d’habitants et un réseau routier arrivé à saturation, la mégapole de México est devenue un véritable cauchemar pour les automobilistes. C’est ici que l’entreprise Modutram, originaire de l’État de Jalisco, aimerait implanter un nouveau type de transport en commun baptisé GRT, pour Group Rapid Transit.

Selon Alexander Kilman, directeur de l’entreprise, cette nouvelle technologie permettrait de transporter jusqu’à 15 000 passagers par heure et par voie.

Pour y parvenir, le GRT regroupe les personnes ayant la même destination à l’intérieur de différents modules ultra-légers pouvant accueillir jusqu’à 6 passagers, qui pourront ensuite s’atteler entre eux pour former des convois.

Pilotés par ordinateur, les modules ne nécessitent aucun chauffeur et se déplacent sur des rails grâce à des moteurs électriques.

Sur la voie principale, le flux ne s’arrête jamais

Au niveau de chaque station, une voie latérale indépendante permet au module de quitter son convoi pour faire descendre un passager sans perturber la circulation sur la voie centrale, qui ne s’arrête jamais.

L’un des principaux avantages du système réside dans la facilité d’installation du réseau. Grâce au gabarit extrêmement réduit des modules et à leur poids plume, les convois peuvent circuler sur des voies dont la largeur n’excède pas 160 cm.

Le GRT s’inspire du Lean Manufacturing, un concept initialement développé par Toyota pour optimiser sa production, et s’autoproclame premier Système de transport intelligent Lean (LINT).

Son efficacité provient justement de sa capacité à s’adapter à la demande. Grâce à des algorithmes d’optimisation, les trajets des véhicules sont modifiés en temps réel afin d’emprunter les portions du réseau les moins encombrées et de diminuer les temps de parcours. Par ailleurs, les modules s’arrêtent dans les stations uniquement si un usager désire monter ou descendre.

Version panoramique pour les parcs d’attraction

La « réservation » d’un véhicule peut s’effectuer sur internet, sur son mobile, ou directement dans la station de départ. À chaque fois, l’usager indique au préalable le trajet qu’il désire effectuer, afin que le système  procède à un regroupement intelligent des passagers ayant des destinations communes.

« Les coûts d’installation sont comparables à ceux du Metrobus ou des bus du Réseau de transports publics (RTP). Dans la ville de México, nous pourrions offrir une alternative pour le trajet Tacubaya / Santa Fe et réduire le temps de déplacement des travailleurs qui passent une grande partie de leur journée sur la route », signale Alexander Kilman.

Modutram devrait également proposer une version panoramique du GRT aux parcs d’attractions et aux zones touristiques comme Puerto Vallarta et Cancún.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires