Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Taiwan veut exploiter la force du second plus grand courant marin au monde

Taïwan / / Asie

Le courant de Kuroshio qui commence au large de Taiwan offre un potentiel énergétique énorme que les scientifiques de l’île rêvent d’exploiter. Il vont faire un pas de plus dans cette direction en installant des hydroliennes expérimentales.

Une source d’énergie renouvelable crédible

La démarche est pilotée par le département d’hydraulique de l’université nationale Cheng Kung.  Selon Yang Ray-yeng, le responsable du projet, « si on réussit à générer de l’électricité de manière performante avec la force du courant de Kuroshio, on disposera d’une source d’énergie renouvelable crédible pour remplacer le nucléaire, tout en donnant naissance à une nouvelle industrie de pointe pour l’économie de Taiwan ».

Fournir 9000 foyers en électricité

Le courant de Kuroshio, c’est un peu le Gulf Stream du Pacifique. Passant tout près des côtes de l’île de Taiwan, il représente une chance pour le secteur énergétique local. « Si les tests se passent comme prévu, grâce à ce courant presque permanent de 1 à 1,5 mètres par seconde, on devrait pouvoir générer avec nos installations expérimentales de quoi fournir 9000 foyers en électricité » explique Yang. L’hydrolienne de test va être installée à 10 miles nautiques de la côte, à une profondeur de 100 mètres. Ce test constitue la dernière étape du projet, puisque des prototypes de la turbine ont déjà été testés à terre et en immersion tout près des côtes.

Une initiative écologique

L’équipe du projet prend toutes les précautions pour que cette initiative ne perde pas son aspect écologique sur d’autres axes que celui de la réduction des émissions de GES. Ainsi, la localisation précise n’a pas encore été arrêtée, puisque des discussions avec les responsables locaux de l’industrie de la pêche sont en cours. Une autre grande difficulté de ce projet tient aux conditions climatiques extrêmes de la zone. Taiwan et sa côte sont en effet souvent touchées par les typhons, les tremblements de terre sévères et autres catastrophes naturelles. Si l’énergie des grands courants marins peut efficacement être exploitée dans ces conditions, il n’y devrait plus y avoir d’obstacle à la généralisation de la technologie au monde entier…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires