Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Nimbus, le lave-linge qui remplace l’eau par du CO2

Argentine / / Amérique du sud

Derrière ses lignes futuristes, l’appareil conçu par deux jeunes inventeurs argentins cache un système de lavage unique en son genre, utilisant du dioxyde de carbone en état supercritique. Excellent solvant, le CO2 nettoie le linge sans endommager les fibres et peut être réutilisé presque indéfiniment.

 

CO2 supercritique : entre état gazeux et liquide

Sélectionné lors de l’exposition d’innovation technologique argentine INNOVAR 2012, le lave-linge Nimbus est l’œuvre de deux jeunes designers industriels formés à l’université nationale de Córdoba.

« Nous voulions créer un produit capable de générer des économies importantes et après avoir mené l’enquête, nous avons constaté que les lave-linge particuliers pouvaient consommer jusqu’à 100 litres d’eau par cycle de lavage », explique Nicolás Araya, l’un des créateurs du Nimbus.

S’inspirant d’expériences menées en Europe, les deux inventeurs ont mis au point une machine capable de laver le linge sans utiliser une seule goutte d’eau, grâce au CO2 supercritique.

Cet état de la matière particulier est obtenu en portant un fluide au-delà d’une température et d’une pression spécifiques, afin de lui conférer des propriétés intermédiaires entre celles d’un gaz et d’un liquide. Le CO2 supercritique est relativement facile à obtenir, puisqu’il suffit de le porter à une température de 31°C et à une pression de 73 bars.

Dans ces conditions, le dioxyde de carbone se comporte comme un puissant solvant, capable de dissoudre les taches et la saleté sans endommager le linge. Pour garantir un nettoyage efficace, un cosolvant biodégradable est également mélangé au CO2.

Le Nimbus pourrait équiper les laveries et les hôtels

La haute pression nécessaire à l’obtention de l’état supercritique se répercute cependant sur les coûts de fabrication, et les deux designers ont donc renoncé pour l’instant à développer un modèle destiné à une utilisation domestique.

Ils ont décidé d’équiper le Nimbus d’un tambour d’une capacité de 20 kilos, afin qu’il puisse remplacer un jour les lave-linge semi-industriels utilisés dans les laveries et les hôtels, dont la consommation d’eau atteint 300 litres par lavage.

Nicolás Araya et Nicolás Vuksanovic expliquent que leur invention évite à la fois le gaspillage d’eau et le recours aux lessives chimiques :

« Le CO2 n’est pas un solvant dérivé du pétrole, il ne pollue pas et il s’agit d’une ressource renouvelable. De plus, il est récupéré après chaque cycle de lavage grâce à un système de filtres qui le purifient. »

Selon eux, une  recharge de CO2 dure au moins trois mois, ce qui la rend moins chère que l’utilisation de lessive.

Les jeunes inventeurs espèrent maintenant que leur projet séduira un investisseur, et croisent les doigts pour gagner le concours INNOVAR.

Organisé chaque année par le Ministère des Sciences et Technologies, INNOVAR met en compétition plusieurs milliers de projets et encourage l’innovation en décernant 900 000 pesos (150 000 euros) sous forme de prix.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires