Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les hérissons, victimes des feux de joie

Royaume-Uni / / Europe

À l’occasion d’Halloween et surtout Bonfire Night (ou la Nuit de Guy Fawkes, célébrant la tentative ratée de faire sauter le Parlement anglais), la Société britannique de protection des hérissons a lancé un appel : regardez à l’intérieur des tas de bois préparés pour faire des feux de joie afin de vérifier qu’aucun hérisson n’y a élu domicile.

La tradition britannique consiste en effet à allumer feux de joie et feux d’artifice dans les jardins pour célébrer ces fêtes. Or, les hérissons adorent particulièrement se loger dans les tas de bois pour dormir.

“Pour éviter que les hérissons et autres animaux ne périssent d’une mort atroce, nous demandons au public de ne pas construire leurs feux de joie avant le jour même de la fête”, a quémandé un porte-parole de la Société de protection.

Fay Vass, directrice de la Société, a ajouté : “Si le tas de bois est préparé en plein air avant le soir de la fête, il faut absolument le démonter et le déplacer avant d’y mettre le feu. Et éviter de poser le bois sur des feuilles car les hérissons pourraient s’y être cachés.”

Il est possible de vérifier leur présence à l’intérieur d’un tas de bois à l’aide d’un balai et d’une lampe électrique. Par ailleurs, les hérissons émettent un sifflement quand on les dérange.

Dans tous les cas, il est toujours préférable d’aller assister à un feu de joie organisé par la mairie. L’option la plus sûre pour les hommes… et les animaux.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires