Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

HSBC accusée de financer la déforestation illégale

Singapour / / Asie

La banque très puissante en Asie et très soucieuse de son image de marque, est accusée par une ONG d’entretenir des relations commerciales avec des sociétés abattant allègrement les forêts de Sarawak. Un sujet des plus sensibles dans le pays.

Sensible car la Malaisie est le pays d’Asie dont la déforestation est la plus rapide. L’état de Sarawak, sur l’île de Bornéo, est particulièrement concerné, puisque c’est un des derniers ‘poumons’ de la région : 80% de la surface de l’île est encore couverte par la forêt équatoriale.

Une accusation qui ternie l’image de la marque

Voilà pourquoi l’accusation de l’ONG basée à Londres ‘Global Witness’ fait très mal à l’image de marque de HSBC, qui se veut exemplaire sur le sujet. La banque a réfuté les accusations, déclarant que 99% de ses clients étaient en règle avec la politique ‘ressources naturelles’ du géant de la finance. « Nous considérons qu’impliquer nos clients pour résoudre les problèmes de déforestation est bien plus positif que de les exclure systématiquement de nos affaires dès qu’un soupçon sur leurs pratiques pointe à l’horizon » a déclaré un cadre à la revue ‘The Economist’. « Les sociétés concernées qui ne font pas de progrès tangibles dans un délai déterminé seront naturellement rayées de nos listes de clients. Mais dans tous les cas, nous sommes forcés d’attendre que les crédits en cours soient remboursés ». Une réponse un peu facile qui risque de ne pas satisfaire les auteurs de l’accusation. Et qui pourrait embarrasser le groupe HSBC si l’affaire prenait de l’ampleur.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires