Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le retour de la baleine à Bec de Travers

Nouvelle-Zélande / / Océanie

L’existence d’un des animaux les plus rares au monde vient d’être prouvée. En effet, deux baleines s’étaient échouées en 2010 au large de la Nouvelle-Zélande et les scientifiques viennent de découvrir qu’il s’agissait des mystérieuses baleines à bec de Travers. On n’en connaît que trop peu sur ces cétacés qui vivent dans les abysses de l’océan Pacifique sud, et qui n’avaient jamais été aperçus vivants auparavant.

Crédit : New Zealand Government

Une découverte hors du commun

Apres avoir analysé les restes de ces baleines – la mère de plus de 5 mètres et son petit de 3 mètres 50-, les scientifiques ont découvert qu’ils avaient entre leurs mains la preuve que la baleine à Bec de Travers vit toujours. Précédemment, seuls des fragments de son crâne avaient été retrouvés, en Nouvelle-Zélande en 1872 et 1950, et au Chili en 1986. L’animal était donc un vrai mystère pour les scientifiques.

“C’est incroyable de penser que des animaux si énormes aient pu se cacher dans l’océan Pacifique pendant si longtemps. Cette trouvaille montre à quel point notre connaissance du monde marin et de sa biodiversité reste limitée.” explique Rochelle Constantine, scientifique à l’université d’Auckland et une des responsables de la découverte.

“C’est un peu comme de trouver le Sacré Graal”, ajoute son collègue Anton van Helden, responsable de collection des animaux marins à Te papa Museum.

Tous deux ont écrit l’article commentant la découverte, qui est paru cette semaine dans le journal « Current Biology » .

Une baleine pas comme les autres

Cette baleine ressemble à un gros dauphin gris et blanc dont le museau est long et pointu. Il n’est cependant pas de travers, puisque Travers n’est que le nom d’Henri Hammersley Travers, scientifique qui découvrait les premiers ossements en 1872. Selon les scientifiques, la taille moyenne de la baleine est d’environ 5 mètres, et les mâles de cette espèce ont une dentition de taille importante et remarquable.

« Au moins nous avons désormais une idée de leur apparence et de leur taille ! Pour ce qu’il en est de leurs habitudes et de leur mode de vie, ça c’est une autre histoire… Car même les spécialistes n’en a jamais vu de vivants !»

Les scientifiques concluent seulement que la baleine évite les bateaux, passe très peu de temps en surface et peut plonger à des profondeurs pouvant atteindre 2000 mètres.

Tout le monde est très excité par le challenge.

« Maintenant, nous possédons enfin un spécimen complet de la baleine la plus rare au monde… Un autre mystère à éclaircir… parmi tant d’autres !»

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires