Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un long rapport pour préparer le sommet de Doha

Chine / / Asie

A quelques jours du début du sommet sur le climat, le gouvernement chinois a publié un rapport résumant les progrès faits par le pays dans la lutte contre le changement climatique. Ce sera certainement une pièce centrale de son argumentation pour réduire les exigences occidentales.

La Chine, plus gros émetteur de gaz à effet de serre

La Chine est parfaitement consciente des exigences de plus en plus importantes de ses interlocuteurs étrangers dans tous les domaines (sécurité, économie, santé publique, diplomatie, …). La lutte contre le changement climatique est un des thèmes sur lesquels l’Occident se fait des plus pressant : la Chine étant devenu le plus gros émetteur de GES, le reste du monde voudrait bien savoir quand l’explosion de la pollution va ralentir.

Le rapport ‘Stratégies et actions 2012 dans la lutte contre le changement climatique’ a été présenté à la presse le 21 novembre dernier. Résumant les actions prises ces dernières années et tout particulièrement les travaux réalisés en 2012, le rapport essaye de prévenir les demandes qui ne manqueront pas d’êtres faites à Doha. En résumé, ce rapport rappelle que :

-          l’intensité énergétique a diminué de 19,1% sur la période 2006-2010 et qu’elle devrait à nouveau chuter de 16% d’ici 2015

-          d’ici 2015, la proportion d’énergies non fossiles dans le mix énergétique national devrait passer à 11,4%

-          des efforts considérables ont été consentis dans l’investissement dans le domaine des énergies renouvelables et la création de communautés à basse consommation

-          430 millions de personnes ont été impactées par les catastrophes naturelles en 2011, occasionnant près de 310 milliards de yuans de pertes économiques : fortement touchée par les conséquences du changement climatique, la Chine est consciente de l’urgence

La Chine maintient sa position

Cependant, le rapport rappelle aussi qu’en termes d’émissions par habitant et surtout d’émissions cumulées historiquement, le pays est très loin des niveaux américain et européen. La Chine maintiendra donc sa position de ‘responsabilités communes mais différenciées’. Une position qui a été la pierre d’achoppement à plusieurs reprises par la passé. Espérons que cette fois ci les négociateurs sauront surmonter les différents points de vue pour arriver à un accord ambitieux…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires