Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

“L’ambassadeur de l’environnement de Hainan” condamné

Chine / / Asie

Un journaliste admiré pour ses prises de positions en faveur de la défense de l’environnement a été condamné par un tribunal provincial. Une nouvelle tentative pour le faire taire. Il en faudra cependant plus pour décourager Liu Futang.

Un engagement en faveur de la préservation des écosystèmes

Car cet homme se bat depuis longtemps pour préserver la merveilleuse île du sud chinois, Hainan. Ce joyau est envahi par les golfs, les villas de luxe et les centrales électriques. C’est d’ailleurs pour son opposition à la construction d’une centrale thermique que Liu Futang s’est mis à dos les autorités de l’île.

En mars, il a publié sur son compte weibo (le Twitter chinois), des photos et témoignages de manifestations contre la construction d’une centrale à Yinggehai. Sommé de se taire, il n’en a rien fait, et son compte a été fermé. Il a ensuite lui-même financé l’impression d’un recueil d’articles qu’il a écrits sur les conséquences désastreuses des centrales au charbon sur les écosystèmes de son île. C’est sur ce point que ses adversaires ont choisi de l’attaquer et de le faire condamner.

Une condamnation au titre de l’exercice d’activités lucratives illégales

La publication est fort encadrée en Chine, et Monsieur Liu a été accusé d’être impliqué dans des ‘activités lucratives illégales’ et condamné à une forte amende, plus une peine de prison de 3 ans avec suspension de sentence. Dans une particularité du droit chinois, cela signifie que l’accusé est reconnu coupable mais sa peine ne sera pas exécutée s’il se tient à carreau pendant une période de probation correspondante.

Cependant, Liu Futang a eu le temps de goûter à la détention. Il a en effet incarcéré dès juillet dernier, et son procès a soigneusement été organisé juste avant le 18ème congrès du parti mi novembre, alors que toutes les attentions étaient focalisées sur cet événement politique majeur.

Les autorités de la province de Hainan ont donc clairement choisi de mettre la pression sur Liu pour le faire taire. C’est doublement dangereux pour elles. D’une part, la nouvelle équipe dirigeante centrale a depuis son élection multiplié les dossiers de cadres corrompus et affiché sa détermination à se mettre du côté du peuple contre les fonctionnaires véreux. D’autre part, la popularité de Liu Futang au niveau local pourrait déchaîner les colères contre les élites. Qui se soucient aussi peu de l’environnement que de la qualité de vie de leurs administrés.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires