Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

« Global Gender Gap Report » 2012 : encore loin de la parité économique à l’échelle mondiale

Suisse / / Europe

Le Forum économique mondial vient de sortir son « Global Gender Gap Report » dans lequel la France fait piètre figure en apparaissant au 57ème rang du classement mondial. Résumé de ces inégalités mondiales hommes/femmes.

« Global Gender Gap » : 135 pays à l’étude

Comme chaque année, depuis 2006, le Forum économique mondial vient de publier son « Global Gender Gap Report ». Ce rapport évalue la répartition des ressources et des perspectives entre hommes et femmes dans 135 pays. Quatre critères ont été choisis pour évaluer les pays:

  • La participation économique et les opportunités : salaires, participation et emploi hautement qualifié, etc.
  • L’éducation : accès aux niveaux élémentaires et secondaires de l’éducation
  • L’autonomisation politique : représentation dans les structures de prise de décisions
  • La santé et l’espérance de vie : proportion des sexes

Les meilleurs pays où vivre pour les femmes et ceux à éviter

Selon la septième édition du Global Gender Gap Report du Forum économique mondial, 82 sur 132 des pays ont amélioré leur niveau d’égalité économique entre 2011 et 2012.

Les pays nordiques (Finlande, Islande, Norvège et Suède) restent en tête de classement et s’y maintiennent avec une réduction de plus de 80% des disparités entre les sexes. L’Islande se classe première pour la 5ème année consécutive ! A l’opposé, certains pays doivent encore réduire les inégalités entre les sexes d’environ 50 %, tandis que plus de la moitié des pays étudiés n’ont pas pu réduire les inégalités économiques entre hommes et femmes de plus de 5 % au cours des sept dernières années. En bas du classement, nous retrouvons les pays du Nord de l’Afrique (130e), l’Arabie Saoudite (131e), la Syrie (132e), le Tchad (133e), le Pakistan (134e) et, pour finir, le Yémen (135e).

L’Allemagne a également perdu deux places dans le classement occupant le 13ème rang, les Etats-Unis ont reculé de 5 places (22ème rang) et le Japon de 3 places (101ème rang).

Et la France dans tout cela ?

La France, quant à elle, fait pâle figure… Elle se retrouve à la 57ème place, soit 2 places de moins qu’en 2011 – soit une chute de 42 place depuis 2008 (alors classée 15ème). Cette dégringolade est expliquée, notamment, par le manque de représentativité de femmes ministres au pouvoir.

Cependant, elle fait partie des pays à avoir accompli ses objectifs de parité au niveau de la scolarité et de la santé où elle se classe en 1ère position, mais 62ème en matière de participation des femmes à la vie économique, 63ème en ce qui concerne la politique et dernière en ce qui concerne les inégalités de salaire. Il lui reste donc encore de nombreux progrès à faire.

Pour le futur ?

Les données indiquent qu’il existe une corrélation entre les pays les plus aptes à réduire les inégalités entre les sexes et la compétitivité économique. En effet, 6 des 10 premiers pays les mieux classés dans l’indice mondial de compétitivité figurent dans le haut du classement 2012.

Le rapport indique que la réduction du fossé de l’emploi entre hommes et femmes a été un important facteur de croissance économique en Europe durant la dernière décennie et précise que des efforts encore plus importants dans ce domaine pourraient accélérer le développement interne des Etats-Unis et de l’UE. Plus d’égalité serait-il synonyme de plus de croissance économique et de stabilité ?

Klaus Schwab, fondateur et Président exécutif du Forum économique mondial, a déclaré :

« La clé du futur pour chaque pays et chaque institution réside dans sa capacité à attirer les meilleurs talents. Demain, le talent sera plus important que le capital ou que toute autre chose. Développer une approche selon le« genre »n’est pas qu’une question d’égalité, c’est la porte d’entrée à la réussite et à la prospérité dans un monde toujours plus compétitif ».

Christine Lacaze

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires