Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les drôles de méthodes de traitement des déchets hospitaliers

Angola / / Afrique

Recolix, société de prestation de services environnementaux, mandatée par le gouvernement de la province de Luanda, incinérait des déchets hospitaliers à ciel ouvert, une infraction qui lui a valu une amende de 10 millions de kwanzas (80 000 euros) du Ministère de l’Environnement.

Non respect des normes en vigueur

La notification de l’amende a été faite par une société de techniciens chargée d’effectuer des inspections pour le compte du Ministère de l’Environnement durant une visite “surprise” faite à divers prestataires qui recyclent et détruisent les déchets dans la province de Luanda.

D’après l’inspecteur-général adjoint des Services d’Inspection, Kayosso Cunha, Recolix est l’entreprise de nettoyage qui a présenté les infractions les plus graves parmi toutes celles qui ont été visitées et punies, c’est-à-dire Kiaxi Wast, Rangol et Vista Waste, qui devront payer 5 millions de kwanzas chacune.

“Après divers travaux d’inspection réalisés tout au long de l’année, nous avons constaté que Recolix n’a pas respecté les normes en vigueur. Nous avons constaté que sa machine d’incinération se trouvait avariée et sans aucune autre alternative permettant de poursuivre les opérations”, explique Kayosso Cunha.

Des viscères humaines incinérées à ciel ouvert

En outre, dans la ville de Viana, il a été constatée que des viscères humaines collectées dans les unités hospitalières étaient incinérées à ciel ouvert, avec d’autres résidus.

Recolix a 15 jours pour s’acquitter du paiement des amendes, dans le cas contraire, elle en répondra au Tribunal.

D’après Kayosso Cunha, 20 autres prestataires de services environnementaux de Luanda pourraient êtres mis à l’amende par le Ministère de l’Environnement prochainement.