Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Recycler les oubliés du recyclage

Australie / / Océanie

Au moment où de nombreux emballages de Noël vont remplir les poubelles, un nouveau programme de recyclage des plastiques souples voit le jour dans les grandes villes australiennes.

Un partenariat entre consommateurs, distributeurs et industries

Pour la première fois en Australie, un programme de recyclage s’intéresse aux plastiques souples. A Sydney, Melbourne, Brisbane et Adelaide, 370 points de collecte dans les supermarchés Coles vont permettre aux consommateurs de déposer les emballages plastiques de leurs pains, biscuits, produits surgelés, journaux, afin qu’ils soient transformés en meubles de jardin et panneaux signalétiques par une entreprise locale.

Le programme a été spécialement pensé par un spécialiste du recyclage pour s’intéresser aux tonnes de plastiques oubliés du recyclage qui viennent s’accumuler chaque jour dans les décharges australiennes.  « Il est aujourd’hui très facile pour les consommateurs de jouer un rôle dans le recyclage de déchets comme les cannettes, les bouteilles en plastique, le papier, le carton et le verre », explique Elizabeth Kasell, Directrice de développement du groupe RED, à l’origine du programme. « La plupart des communes acceptent que ces articles sur les trottoirs et des poubelles de recyclage fassent leur apparition dans les lieux publics comme les centres commerciaux et les parcs. Mais jusqu’à présent, il n’existait aucune possibilité de recyclage similaire pour les plastiques souples […]. Le programme REDcycle est le maillon manquant de la chaîne. »

Neuf millions d’emballages en plastique déjà recyclés

Testé pendant un an dans une centaine de magasins, le Programme REDcycle a déjà montré des résultats encourageants. En un peu plus de 12 mois, dans la seule commune de Melbourne, neuf millions d’emballages en plastique ont échappé à l’enfouissement pour être recyclés. Le potentiel du programme à l’échelle nationale est significatif.

En outre, pour Stuart Machin, Directeur du développement et de l’activité des magasins Coles, «  l’un des meilleurs aspects de ce programme de collaboration est qu’il profite doublement : d’abord en contribuant à réduire les sites d’enfouissement puis en développant du mobilier recyclé pouvant être d’une grande utilité dans les écoles et autres lieux communautaires. »