Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le premier système solaire d’un particulier a été relié au réseau électrique

Chine / / Asie

Est-ce le début d’une nouvelle ère pour les énergies renouvelables en Chine ? Alors que la pratique est devenue courante en Europe, les panneaux solaires installés par un particulier de Qingdao ont été reliés au réseau national. Une première dans le pays.

Dynamiser le secteur de l’énergie solaire

La possibilité offerte aux particuliers de vendre l’électricité générée par leurs installations photovoltaïques est une nouveauté. Elle découle d’une réglementation adoptée en octobre dernier, qui fait partie d’une série de mesures visant à dynamiser le secteur de l’énergie solaire, accablée par surproduction et ralentissement des marchés exports. Désormais, selon la loi, les sociétés exploitant le réseau électrique chinois sont forcées par la loi d’offrir un raccordement gratuit aux installations solaires d’une puissance inférieure à 5MW.

C’est de cette nouvelle réglementation qu’a profité Xu Pengfei, ingénieur dans une société de panneaux solaires. « Je suis un professionnel du secteur, et dès que j’ai été informé de la nouvelle réglementation, j’ai été décidé. Tout n’a pas été facile. Mais finalement, en un mois et demi, j’ai exécuté le projet de bout en bout, et désormais j’ai des panneaux solaires sur le toit qui couvrent ma consommation électrique. Tout ce qui est produit en plus est vendu au réseau ».

Parmi les difficultés évoquées par Monsieur Xu, la principale vient du fait qu’il habite comme 95% des citadins chinois dans un immeuble. Il lui a donc fallu convaincre tous les copropriétaires de lui permettre d’utiliser le toit de leur immeuble. Autre point qui pourrait décourager d’autres personnes intéressées par le dispositif, son coût. « Grâce à mes contacts dans les sociétés d’équipement photovoltaïque, je m’en suis sorti pour 20 000 yuans (environ 2430 euros) au total. Quelqu’un qui n’a aucun contact ne pourra pas installer un équipement similaire pour moins de 30 000 yuans (environ 3640 euros).

Contribuer à protéger l’environnement

Malgré tout, Xu Pengfei est ravi de son entreprise. « J’avais prévu de tout installer moi-même. Mais la société gestionnaire du réseau dans la région de Qingdao (State Grid Corp of China) a envoyé gracieusement deux techniciens qui m’ont permis de faire ça de manière professionnelle. Entre le 22 décembre, jour du raccordement au réseau et le 25, le système a généré 17.08 kW.h. Sur une année, ma contribution à la protection de l’environnement sera de réduire les émissions de CO2 de 2 592 tonnes ».

De quoi encourager d’autres particuliers ? Ce serait une manière de faire décoller le marché intérieur du photovoltaïque et ainsi de sauver une filière industrielle qui est bien dans le rouge. Les observateurs estiment qu’un déploiement à grande échelle de panneaux solaires aurait du sens dans le sud ouest du pays, bien plus ensoleillé que Qingdao et sa région. Mais ce seront probablement plus les managers de copropriétés qui pourront agir. L’installation de panneaux solaires par un particulier sur le toit d’un immeuble commun risque en effet de devenir, en dehors de la première nationale nécessairement très médiatisée, un véritable parcours du combattant.