Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Donnez de l’eau sale à vos plantes

Tanzanie / / Afrique

Le concept de base est de faire en sorte que les eaux sales de votre foyer ne disparaissent pas dans les égouts mais servent à arroser votre jardin d’une manière écologique.

Notre planète se réchauffe et abrite plus de 7 milliards de personnes

L’eau manque, par conséquent le fait de réutiliser votre eau sale est un geste citoyen. « Grey water » est l’eau qui a été utilisée pour se laver, faire la vaisselle ou faire la lessive dans votre foyer. Dans les zones sèches comme l’Afrique orientale où on doit se passer de pluie pendant de longues périodes, ce geste devient crucial. Toutes les eaux sales de votre maison (sauf celle des WC) peuvent être envoyées directement dans votre jardin. C’est une manière facile et utile de ne pas gaspiller d’eau.

L’eau avec du savon et de la lessive contient des phosphates ou du nitrogène qui sont deux nutriments importants qui conviennent aux plantes. La plupart vont s’en servir pour mieux pousser, et plus vite.

Des effets négatifs

Toutefois, à long terme, les produits nettoyants conventionnels peuvent polluer les sols. En effet, ils possèdent beaucoup de sel, de colorants, de parfum, de produits pétroliers et des éclaircissants comme le chlore. Ils sont néfastes à la terre et s’accumulent au fil des années. Désormais, une nouvelle génération de produits de nettoyage biodégradables a fait son apparition.

Un usage spécial en Afrique orientale : le filtrage naturel de leau sale

Chaque foyer peut décider d’irriguer telle ou telle partie de son jardin, ou de créer une zone humide. Dans les pays développés, on peut même voir des réservoirs, des pompes et des filtres. Mais les méthodes varient selon les besoins : en Afrique orientale, la méthode est plus économique, plus écologique et plus simple. Dans le livre de jardinage « Down to Earth; a practical guide to gardening in East Africa » de Mme Raymer, elle décrit comment enterrer un tuyau qui recueille l’eau sale pour que celle-ci soit conduite directement vers une fosse de 1 à 3 mètres qui a été préalablement creusée.

« La fosse doit se trouver à un mètre au moins des murs de l’habitation. Placez alors le tuyau enterré sur une pente pour que l’eau glisse facilement. Recouvrez-le de terre pour le dissimuler. Puis creusez un cercle de 2 à 3 mètres de large autour du trou en enlevant les racines et en ajoutant du compost. Ajoutez-y une couche de déchets organiques puis alternez les couches de terre enlevée et de restes organiques. Arrosez régulièrement. Ce cercle doit former une sorte de bouée surélevée où vous allez planter ce que vous désirez voir pousser. Dans le trou, placez des déchets de jardinage et restes de nourriture. Désormais votre compostage va se faire dans ce trou tout en filtrant votre eau sale, grâce aux procédés naturels des sols et aux bactéries. Les nutriments qui se dissolvent dans l’eau vont être attirés vers les racines grâce à l’évaporation. »

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. Soufiane El Hadi

    Attention! Toutes les eaux dites grises peuvent effectivement être rejetées dans le jardin A LA CONDITION d’avoir suivi un cycle de décantation sur une période définie (minimum 6 semaines selon mon souvenir mais je pourrais me tromper!)
    Le paragraphe « Notre planète se réchauffe et abrite plus de 7 milliards de personnes » laisse a penser que l’on peut la verser directement dans les plantes(?!) le chemin n’est pas si court!
    Plus d’informations sur http://www.eautarcie.com/index-fr.html