Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La pollution lumineuse du Dakota du Nord visible depuis l’espace

USA / / Amérique du nord

Lors de l’exploitation du pétrole, certains gaz, comme le méthane, sont torchés (brûlés) parce qu’ils freinent l’exploitation du pétrole. Bien que cette tendance s’inverse à cause du bilan carbone, il reste d’énormes progrès à faire, notamment au Dakota du Nord.

Une pollution vue du ciel

Bonne chance pour voir les étoiles dans certaines parties du Dakota du Nord !

La croissance fulgurante de l’extraction du gaz naturel dûe à la fracturation dans l’état, est maintenant si grande que la NASA est capable de le voir sur ses images satellites comme si c’était une grande ville… Mais contrairement aux zones urbaines, cette lumière est formée par la combustion du gaz naturel qui remonte à la surface. Selon le magazine informationnel NPR, le Dakota du Nord a installé un système d’extraction et de torchage de gaz depuis un an – et avec 8 nouveaux puits forés chaque jour, cela donne ce paysage hallucinant la nuit.

Emploi, gaspillage et pollution

Selon Peter Lehner, Natural Resources Defense Council (NRDC), l’industrie gazière du Dakota du nord brûle suffisamment de gaz pour chauffer un demi-million de foyers… chaque jour.

« La Banque mondiale estime que, dans le Dakota du Nord seulement, les torches de gaz naturel produisent la même quantité de pollution que 2,5 millions de voitures » écrit-il. « Dans l’ensemble, l’industrie du pétrole et du gaz perd deux à trois pour cent de la totalité du gaz naturel dans le pays, selon l’EPA, en raison des torches, des fuites et autres déchets. D’autres experts pensent que ce nombre est encore plus élevé, et que la production de gaz non conventionnel, comme la fracturation, produit jusqu’à 8% de déchets. »

Même s’il est vrai que le Dakota du Nord a permis la création de 41 000 emplois (avec les chiffres les plus bas en terme de chômage au pays), tout le monde n’est pas ravi de la transformation du paysage.

Préserver les paysages ruraux

« J’ai vécu dans l’ouest du Dakota du Nord durant la seconde partie de l’année 2012 pour le travail », écrit un commentateur sur NPR.org. « La pollution lumineuse est si intense que les gens se trompent et pensent qu’ils conduisent au moment du lever du soleil, dans les premières heures de la journée. Le Texas a interdit les torches de gaz dans les années 1930. Il n’existe quasiment aucun règlement parce l’état du Dakota du nord n’est pas habitué à ce niveau d’activité et n’a pas été préparé. Les écoles primaires ont triplé leurs admissions dans les deux dernières années. Ils ne veulent pas étouffer l’argent venant des impôts parce qu’ils en ont besoin pour développer leurs infrastructures. Cependant, permettre aux entreprises de faire comme elles veulent avec peu ou aucune responsabilité de préservation de certains des plus beaux paysages du pays est une insulte aux efforts de Teddy Roosevelt. »

L’attitude des industries pétrolières est d’ailleurs tout aussi condamnable que celle des hommes politiques. Pourtant, malgré le grand nombre de responsables, le torchage demeure un enjeu de poids dans la bataille des réductions d’émissions à effet de serre.  Pollution, gaspillage et pression publique ne semble pas suffire alors que les conséquences enregistrées sont bel et bien désastreuses.

En vidéo une éruption de gaz dans le Dakota du Nord:

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. idrolix

    Bonjour,

    la photo est trompeuse car il s’agit de la ville de Montréal et pas du tout du Dakota du Nord. Bien sûr, il faut privilégier l’image au texte, mais pourquoi afficher une « fausse » image ?