Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des incitations de plus en plus efficaces pour bâtir vert

Inde / / Asie

L’Inde a déjà légiféré pour raccourcir les délais d’approbation de projets immobiliers dont le caractère durable est prouvé. Pour aller plus loin, la capitale veut inciter les promoteurs à construire vert en rendant leurs projets plus rentables…

Comment ?En augmentant le coefficient d’occupation des sols (COS) pour les projets qui visent une certification de green building reconnue. Plus le COS (rapport de la surface construite sur la surface du terrain de la construction) est élevé, plus un promoteur peut rentabiliser ce terrain. Les autorités limitent souvent le COS afin d’éviter les hautes tours et de réduire la densité de construction qui, trop importante, risque de faire des villes bétonnées sans espaces libres.

Le gouverneur de Delhi a proposé d’instaurer cette nouvelle mesure qui pourrait décider les promoteurs à se lancer plus généralement dans l’éco construction. Pour un développeur, le problème de l’immobilier vert est principalement son coût. Bâtir en conformité avec les standards d’éco construction peut entraîner un surcoût allant de 15 à 25%. De quoi refroidir même les plus responsables des hommes d’affaire. Si les bâtiments éco construits se vendent souvent un peu plus cher que les autres, cela ne  suffit pas à justifier l’investissement. Cependant, si le COS est systématiquement augmenté, permettant au promoteur de vendre plus de mètres carrés pour un terrain identique, l’argument de l’éco construction devient plus attrayant.

Conscientes de l’importance des constructions vertes pour limiter la consommation d’énergie et les émissions de GES, les autorités indiennes agissent dans ce sens depuis quelques temps. Les formalités administratives pour délivrer les permis de construire ont été raccourcies pour les projets pouvant prouver leur future certification sur le standard d’éco construction local. La mesure n’a pas eu l’effet escompté. Espérons que l’initiative de Delhi sera plus fructueuse. Si c’est le cas, les grandes villes du pays pourraient rapidement imiter la capitale.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires

  1. L’Inde représente un marché potentiel de 377 millions d’habitants avec de nombreuses mégapoles : Delhi, Jaipur, Lucnow, Indore. Ce marché est chiffré à plus de 500 milliards d’euro pour les infrastructures. QUELLES SONT LES ENTREPRISES FRANCAISES QUI SONT INTERESSEES ?