Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Énergie éolienne : vers un accord irlando-britannique ?

Royaume-Uni / / Europe

Des ministres britanniques et irlandais viennent de signer un accord qui pourrait voir l’installation des plus grandes éoliennes du monde en Irlande pour alimenter… le Royaume-Uni.

Les éoliennes de 180 mètres de haut pourraient ainsi générer de l’énergie pour des millions de foyers au Royaume-Uni à partir de 2017. Une solution économique puisque l’énergie irlandaise serait moins chère que l’énergie éolienne en mer britannique.

Selon cet accord, des centaines d’éoliennes seraient construites dans la campagne irlandaise et l’énergie générée serait transférée au Royaume-Uni par des câbles sous-marins jusqu’au Pays de Galles.

L’un des promoteurs du projet, Element Power, affirme que ce plan pourrait faire économiser aux consommateurs britanniques la bagatelle de 7 milliards £ (8 milliards €) en 15 ans par rapport à d’autres sources d’énergie renouvelable. Par ailleurs, des milliers d’emplois seraient créés en Irlande.

Des dimensions jamais vues

Mais aujourd’hui, les écologistes se révoltent contre les éoliennes nécessaires à ce projet : les tours présentent des dimensions tellement importantes qu’elles risquent de gâcher le paysage irlandais. En effet, elles devront être extrêmement hautes pour être efficaces sur les terres marécageuses irlandaises relativement peu venteuses.

« Pour nous, il est préférable de construire des éoliennes légèrement plus grandes mais en nombre inférieur pour minimiser l’effet sur la région », s’explique Peter Harte, porte-parole d’Element Power.

Mais les opposants affirment que les riverains n’ont pas été consultés et que peu d’entre eux comprennent bien l’impact que ces éoliennes peuvent avoir sur le paysage.

L’Irlande exploitée

Par ailleurs, Andrew Duncan, commissaire-priseur et porte-parole du groupe Lakelands Wind Information, opposé au plan, pense que le Royaume-Uni se décharge sur l’Irlande en raison d’une forte opposition politique à l’énergie éolienne à l’est de la mer d’Irlande.

« Il semble qu’il s’agisse d’une solution irlandaise à un problème britannique. Politiquement, ils ne veulent pas d’éoliennes dans la campagne britannique et le public exerce une forte pression. Les Britanniques préfèrent donc imposer ces parcs éoliens au public irlandais », juge-t-il.

Un sentiment partagé par Richard Tol, professeur d’économie à l’Université du Sussex, qui estime que ce projet ne peut fonctionner à long terme. « Les Irlandais ne vont pas y trouver leur compte financièrement. En revanche, pour les Britanniques, c’est une bonne affaire. »

Le projet n’en est qu’à ses balbutiements puisqu’il faudra attendre encore au moins un an d’évaluation avant qu’un possible traité ne soit signé entre les deux voisins. Et vous, pour ou contre ce projet qui d’un côté peut relancer l’économie irlandaise mais d’un autre gâcher sa campagne ?

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires